•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement Ford évoque une loi spéciale pour le secteur de l'électricité

La centrale nucléaire de Darlington, en Ontario
La centrale nucléaire de Darlington, en Ontario Photo: Ontario Power Generation (site web)

Le gouvernement de Doug Ford veut convoquer les députés provinciaux en Chambre lundi à 13 h pour présenter une loi spéciale qui empêcherait quelque 6000 syndiqués d'Ontario Power Generation (OPG) de débrayer.

OPG produit environ la moitié de l’électricité consommée en Ontario. La société gère notamment les centrales nucléaires de Pickering et de Darlington.

Le gouvernement veut éviter un arrêt de travail dans ces centrales ainsi que dans des centrales au gaz et hydro-électriques.

En fin de journée vendredi, Ontario Power Generation a reçu un avis de grève du syndicat, qui pourrait débrayer dans 21 jours. C'est la période nécessaire pour cesser la production d'électricité de façon sécuritaire.

Si un arrêt de travail survenait, la quantité d'électricité produite commencerait à diminuer après sept jours.

La convention collective du Syndicat des travailleurs et travailleuses du secteur énergétique est échue depuis le 31 mars. La dernière offre d'OPG a été rejetée par les syndiqués.

Hier, les travailleurs ont voté en faveur d’une grève.

À l’origine, la reprise des travaux à l’Assemblée législative était prévue le 19 février.

Toronto

Politique provinciale