•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marilène Gill appuie Yves-François Blanchet pour la direction du Bloc québécois

Yves-François Blanchet en conférence de presse, avec à ses côtés les députés bloquistes Gabriel Ste-Marie et Marilène Gill.

Yves-François Blanchet a déjà l'appui de la moitié du caucus du Bloc québécois en vue de la course à la direction.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

La députée de la circonscription de la Manicouagan, Marilène Gill, appuie la candidature d'Yves-François Blanchet pour la direction du Bloc québécois, alors que débute officiellement la course.

Marilène Gill et son confrère député, Xavier Barsalou-Duval, en ont chacun fait l'annonce vendredi sur Twitter, se disant fiers d'appuyer l'ex-ministre péquiste. Les deux députés étaient restés fidèles à Martine Ouellet jusqu'au bout, lors de la crise qui a secoué le parti et qui s'est soldée par la démission de la chef en juin.

Yves-François Blanchet, alors commentateur politique, n'avait pas ménagé ses critiques envers Mme Ouellet, ce qui pourrait déplaire à certains militants. Le chef intérimaire Mario Beaulieu a tenté depuis de rapprocher les deux camps qui se sont opposés durant des mois.

La course à la direction du Bloc québécois semble se diriger de plus en plus vers un couronnement. Yves-François Blanchet ne fait face à aucun adversaire. Le député Michel Boudrias, qui semblait vouloir déposer sa candidature, a décidé la semaine dernière de ne pas se présenter.

Il est le seul député du caucus bloquiste à ne pas s'être rangé derrière Yves-François Blanchet. Dans une entrevue à La Presse canadienne, le député de Terrebonne avait affirmé il y a une semaine qu'il ne donnerait 'aucun chèque en blanc' tout en ne fermant pas la porte à soutenir la candidature de l'ex-commentateur politique.

Yves-François Blanchet lancera sa campagne à la direction du Bloc québécois samedi à Montréal. Celui-ci veut rassembler toutes les forces souverainistes. L'invitation a été lancée au Parti québécois et à Québec solidaire, mais le parti de Manon Massé et de Gabriel Nadeau-Dubois n'avait toujours pas répondu au moment d'écrire ces lignes.

M. Blanchet prévoit amasser les 500 signatures requises pour officialiser sa candidature d'ici une semaine. Il prépare également une tournée en Gaspésie pour rencontrer les militants indépendantistes la semaine prochaine.

La course à la direction du Bloc québécois a débuté officiellement vendredi. Les candidats ont un mois pour amasser 15 000 $ et 500 signatures dans au moins 15 circonscriptions. Si personne ne veut se mesurer à Yves-François Blanchet, celui-ci deviendra chef du parti lorsque se terminera la période de mise en candidature le 15 janvier. Dans l'éventualité où il y aurait d'autres candidatures, le chef serait choisi le 24 février.

Côte-Nord

Politique fédérale