•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une édition originale de Proust vendue 2,3 M$, un record

La page titre du livre <em>Du côté de chez Swann</em> visible sur une édition originale du volume, mise en vente aux enchères, celle-ci, en 2017.

Le livre Du côté de chez Swann est paru en 1913.

Photo : AFP/Getty Images

Agence France-Presse

L'édition originale de Du côté de chez Swann, de l'écrivain français Marcel Proust, a trouvé preneur vendredi pour 2,3 millions de dollars, un record mondial pour une œuvre originale en français, a annoncé la maison d'enchères Sotheby's.

Ce livre rarissime, dont le coût est estimé à entre 907 000 et 1,2 million de dollars canadiens, avait été offert par Proust lui-même à l'écrivain Lucien Daudet, fils du romancier Alphonse Daudet.

Le précédent record pour une œuvre originale en français était détenu depuis 2009 par une édition originale des Fleurs du mal, de Baudelaire, adjugée à l'époque pour 1,18 million de dollars.

L'exemplaire de Du côté de chez Swann, portant le numéro 1, provenait de la bibliothèque de Pierre Bergé dispersée aux enchères chez Drouot, à Paris. Richissime homme d'affaires, Pierre Bergé, qui s'est éteint l'an dernier, a notamment été le compagnon du couturier Yves Saint Laurent jusqu'à la mort de ce dernier, en 2008.

« Je suis très heureux. Le marché a entériné le goût de Pierre Bergé », a indiqué à l'Agence France-Presse l'expert Benoît Forgeot.

La quatrième vente de la bibliothèque de Pierre Bergé a rapporté au total 12,24 millions de dollars, soit le double de l'estimation basse.

Outre Du côté de chez Swann, une édition originale des Essais, de Montaigne, a été vendue 1,03 million de dollars (alors qu'elle était estimée à entre 600 000 à 750 000 $).

Une des toutes premières traductions en français des Vies, de Plutarque – un des livres de chevet de la Renaissance –, a été vendue 1,02 million de dollars. Ce manuscrit sur parchemin, illustré de 54 peintures à pleine page, était estimé à entre 600 000 et 900 000 $.

Chef-d'œuvre de la Renaissance et considéré comme le livre fondateur de la botanique moderne, De historia stirpium (De l'histoire des plantes, 1542), de Leonhart Fuchs, a été vendu 643 000 $. Illustré de 512 planches gravées sur bois entièrement peintes à l'époque, l'herbier de Fuchs constitue la première véritable apparition du dessin scientifique en botanique.

Livres

Arts