•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Félix Auger-Aliassime sacré joueur junior de l'année au pays

Félix Auger-Aliassime

Félix Auger-Aliassime

Photo : La Presse canadienne / PC

Radio-Canada

Étoile montante du tennis canadien, Félix Auger-Aliassime a à nouveau vu ses performances récompensées par Tennis Canada, jeudi. Pour la troisième année consécutive, l'athlète de L'Ancienne-Lorette s'est vu décerner le titre de joueur junior de l'année au pays.

Un texte de Guillaume Piedboeuf

À seulement 18 ans, le Québécois pointe au 109e rang mondial, un bond d’une cinquantaine de places par rapport à pareille date l’an dernier.

Auger-Aliassime est également le deuxième plus jeune joueur du top 200. Milos Raonic (joueur de l'année), Denis Shapovalov (joueur le plus amélioré) et Daniel Nestor (joueur double de l'année) ont également été honoré par Tennis Canada.

Qu'est-ce ce qu'a fait Félix Auger-Aliassime pour mériter le titre de joueur junior de l'année? Voici sa saison 2018 en cinq moments marquants.

9 mars : première victoire en Masters 1000

Passé par les qualifications pour gagner sa place dans le tableau principal à Indian Wells, en Californie, Auger-Aliassime se retrouve opposé à son compatriote canadien Vasek Pospisil, au 1er tour.

À seulement 17 ans, il signe la première victoire de sa carrière en Masters 1000 en défaisant Pospisil en deux manches de 6-2 et 7-6. Le Québécois est toutefois vaincu dès la ronde suivante par un autre Canadien, le puissant Milos Raonic.

17 juin: deux fois champion à Lyon

Auger-Aliassime revient de l’arrière en finale pour remporter le tournoi de Lyon, en France, pour une deuxième année consécutive.

Il défait le Martiniquais Johan Tatlot 6-7, 7-5 et 6-2. L’athlète de 17 ans devient le plus jeune joueur de l’histoire à défendre avec succès un titre de champion d’un tournoi de la série Challenger. Il s’agit pour lui d’une troisième victoire en carrière dans ce type de tournoi.

7 août: victoire surprise à la Coupe Rogers

Devant un public conquis d’avance, à la Coupe Rogers de Toronto, Félix Auger-Aliassime s’offre la plus grande victoire de sa jeune carrière en terrassant le Français Lucas Pouille, 18e raquette mondiale, en deux manches de 6-4 et 6-3.

Confronté au Russe Daniil Medvedev le lendemain, le jour de son anniversaire de 18 ans, le Québécois prend les devant avant de voir le match lui filer entre les doigts dans une défaite crève-coeur en trois manches de 3-6, 6-4 et 7-6 (9/7).

Denis Shapovalov (à gauche) et Félix Auger-Aliassime

Denis Shapovalov (à gauche) et Félix Auger-Aliassime

Photo : Associated Press / Julio Cortez

27 août: duel fratricide entre Auger-Aliassime et Shapovalov au US Open

Le hasard fait parfois drôlement les choses.

Pour son premier match en carrière dans un tournoi du grand chelem, Auger-Aliassime a rendez-vous avec son meilleur ami, Denis Shapovalov, au premier tour des Internationaux des États-Unis.

Sous une chaleur écrasante à Flushing Meadows, ceux qui s’entraînent ensemble depuis le début de l’adolescence s’échangent les deux premiers sets par une marque identique de 7-5. Mais après deux jeux à la troisième reprise, Auger-Aliassime demande l’aide des soigneurs avant de s’allonger au sol.

Affaibli, il tente de reprendre le match, mais il est ultimement forcé d’abandonner en raison de palpitations cardiaques. Un problème de santé inquiétant que ne vit pas le jeune joueur pour la première fois.

En larme après son abandon, le jeune de l'Ancienne-Lorette est consolé par son adversaire et ami Shapovalov, qui l’enlace à la sortie du terrain.

13 octobre : un premier sacre à Tachkent

Favori du tournoi challenger de Tachkent, en Ouzbékistan, Auger-Aliassime ne déçoit pas.

Il traverse les huit tours du tournoi sans trop de soucis, l’emportant 6-3 et 6-2 contre le Polonais Kamil Majchrzak, en finale.

Avec ce titre, le prodige frappe à la porte du top 100 mondial. Seuls Richard Gasquet (7) et Tomas Berdych (5) peuvent se targuer d'avoir décroché plus de titres de la série Challenger que les quatre d’Auger-Aliassime avant d'atteindre l'âge de 19 ans. Le Québécois pourrait bien les dépasser d’ici son prochain adversaire.

Québec

Tennis