•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Agression sexuelle à Kénogami : un homme de 25 ans est accusé

Le logo de la Sécurité publique de Saguenay sur un véhicule de patrouille
Un véhicule de la Sécurité publique de Saguenay Photo: Radio-Canada / Lynda Paradis
Radio-Canada

Jérémie Perron a été accusé d'introduction par effraction dans le but de commettre une agression sexuelle et une séquestration, en lien avec un événement survenu cet été dans le secteur de Kénogami à Saguenay. Il a comparu vendredi après-midi au palais de justice de Chicoutimi.

Il est aussi accusé de s'être déguisé pour commettre un acte criminel. L'homme aurait revêtu une cagoule et des lunettes de ski.

En juillet dernier, une adolescente qui se trouvait seule à la maison aurait été agressée sexuellement par un homme masqué pendant la nuit. L’individu qui s’exprimait en anglais s'était introduit par effraction dans la résidence familiale du secteur de Kénogami.

Le Service de police de la Ville de Saguenay a arrêté l'homme de 25 ans vendredi.

Selon son avocat, Charles Cantin, Jérémie Perron pourrait plaider non coupable aux accusations qui pèsent contre lui.

Aucun antécédent judiciaire, aucunement le profil de l’accusation, quelqu’un sans histoire, de bonne famille, qui travaille à temps plein.

Charles Cantin, avocat

Jérémie Perron reviendra en cour mardi pour son enquête sur remise en liberté. Il lui est interdit de communiquer avec la victime ou les membres de sa famille. Une ordonnance de non-publication a été publiée afin de protéger l'identité de la victime.

Les policiers avaient déployé de grands efforts pour retracer le présumé agresseur, entre autres en déployant un poste de commandement mobile. Même s'ils avaient obtenu beaucoup d'information, personne n'avait encore été arrêté.

Saguenay–Lac-St-Jean

Agression