•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travailleurs pauvres : les laissés-pour-compte des soins dentaires

Une femme qui porte un masque de papier devant sa bouche et des gants de plastique tient dans ses mains des outils pour les soins dentaires.
Les travailleurs pauvres ont du mal à obtenir des soins dentaires. Photo: iStock

Les adultes qui n'ont pas accès à une assurance dentaire privée sont 17 fois plus susceptibles d'avoir du mal à obtenir des soins dentaires, selon le Bureau de santé de Windsor-comté d'Essex.

Un texte de Floriane Bonneville

Cette situation est la même partout au Canada, selon le dentiste et spécialiste de la santé publique dentaire à l'Université de Toronto, Carlos Quinonez.

Catherine Carstairs, historienne à l'Université de Guelph, soutient également que l'absence d'assurance dentaire pour les adultes fait mal aux Canadiens.

Le gouvernement couvre les soins dentaires des plus vulnérables et des enfants, donc les travailleurs pauvres qui ne peuvent pas se payer d'assurance privée sont ceux qui souffrent le plus dans cette histoire.

Catherine Carstairs, historienne à l'Université de Guelph

Il est si important d'avoir l'assurance dentaire, note M. Quinonez, une famille riche qui détient des assurances ira plus souvent chez le dentiste qu'une autre famille au revenu similaire qui ne détient pas ces assurances.

Santé Canada ne sait pas si ses programmes dentaires améliorent la santé buccale des Premières Nations, conclut le vérificateur général du Canada.Santé Canada ne sait pas si ses programmes dentaires améliorent la santé buccale des Premières Nations, conclut le vérificateur général du Canada en 2017. Photo : cbc.ca

Mme Carstairs souligne aussi que certains dentistes refusent les patients bénéficiant de l'assistance sociale, et que ces derniers ont donc eux aussi du mal à obtenir les soins bucco-dentaires nécessaires.

La directrice de la section des soins dentaires au Bureau de santé du district de Thunder Bay, Dawn Sauvé, note qu'il y a une situation semblable dans la région, sinon pire chez les populations vulnérables et les communautés autochtones.

Un Canadien sur trois n'a pas d'assurance dentaire, note-t-elle également.

Les solutions

Pour les deux spécialistes, il faut impérativement remédier à la situation et à court terme, elles croient que le gouvernement doit offrir plus de programmes sociaux, spécialement pour les gens qui n'ont pas accès à une assurance privée.

Il est clair que les gouvernements devraient devenir plus sérieusement impliqués dans la création de solutions, car ajoute M. Quinonez, cela empêcherait les gens qui ne vont pas chez le dentiste de développer d'autres problèmes de santé.

L'Allemagne, il y a quelques années, a obligé les compagnies à offrir une assurance dentaire à leurs employés, et cela a bien fonctionné, mentionne M. Quinonez. Peut-être que le Canada pourrait suivre, ajoute-t-il.

Pourquoi le Canada n'a-t-il pas d'assurance dentaire universelle?

Lorsque l'assurance-maladie pour tous a été créée au Canada, la couverture universelle des soins dentaires a été reléguée au second plan, selon Mme Carstairs.

Lorsqu'est venu le temps de se pencher sur la question dans les années 1970 et 1980, on était en récession et le Canada connaissait une pénurie de dentistes.

Catherine Carstairs, historienne à l'Université de Guelph

De plus, selon elle, les dentistes ont de manière générale toujours résisté à la création d'une assurance dentaire pour tous, parce qu'ils perdraient une partie de leurs revenus.

Le modèle de travail des dentistes est basé sur la clinique privée, souligne-t-elle et beaucoup de dentistes veulent continuer à jouir de cette indépendance que leur apporte la pratique privée.

Des instruments utilisés par les dentistes. Des instruments utilisés par les dentistes. En Allemagne, les soins dentaires sont beaucoup plus abordables qu'au Canada. Photo : iStock

Le cas de l'Ontario

Selon le porte-parole du ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario, David Jensen, ceux qui n'ont pas accès à une assurance dentaire privée peuvent recevoir des soins gratuitement si leur problème requiert une hospitalisation.

De plus les adultes qui ont de faibles revenus peuvent accéder à des soins dentaires par l'entremise du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH), note M. Jensen.

Il ajoute que les municipalités et certains bureaux de santé ont eux aussi un rôle à jouer dans l'administration des soins dentaires.

Windsor

Santé publique