•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les préfets de l'Abitibi-Témiscamingue veulent un sommet sur le transport collectif

Un autobus de la compagnie Maheux roule sur la route 117 enneigée.
Un autobus fait la liaison entre l'Abitibi-Témiscamingue et Montréal. Photo: Radio-Canada / Mélanie Picard
Radio-Canada

La conférence des préfets de l'Abitibi-Témiscamingue veut un sommet sur le transport collectif régional et interrégional. Selon la présidente de la conférence des préfets, Claire Bolduc, la région a besoin de ce mode de transport.

Avec les informations de Piel Côté

Selon elle, les transports collectifs doivent être soutenus efficacement et organisés.

Les élus de la région souhaitent que Québec soit impliqué dans cette rencontre.

La réponse qu'on avait obtenue du gouvernement précédent était : « faites-le, votre sommet, et on y assistera ». Mais un sommet comme ça, ça implique forcément que le gouvernement soit là, qu'il soit partie prenante du sommet et qu'il puisse faire des annonces concrètes, car c'est de ça dont on a besoin. Quelle est la vision que quels seront les moyens pour la mettre en oeuvre?, se demande Mme Bolduc.

Selon Claire Bolduc, plusieurs régions du Québec mettront leurs efforts en commun prochainement afin de forcer la tenue d'un sommet sur le transport collectif.

Pour le député d'Abitibi-Est, Pierre Dufour, il y a une volonté au sein du gouvernement de créer un forum, similaire à celui qui s'est tenu sur le transport aérien ou encore le transport ferroviaire, plus récemment, en novembre.

C'est dans les mains des gens des régions éloignées et de la députation des régions éloignées. C'est à eux de solliciter notre gouvernement pour créer ce forum-là, fait savoir Pierre Dufour.

Abitibi–Témiscamingue

Politique régionale