•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des parents demandent plus de sécurité après l’agression d’une petite fille de 6 ans

La devanture de l'École Sexsmith.
L'École Sexsmith est un établissement qui accueille des élèves de la maternelle à la 7e année dans le sud de Vancouver. Photo: Jon Hernandez/CBC
Radio-Canada

Des parents souhaitent voir la mise en place de meilleures mesures de sécurité après l'agression d'une fillette de 6 ans attirée à l'extérieur de la cour d'une école de Vancouver la semaine dernière.

Lors d’une rencontre d’urgence organisée à l’École élémentaire Sexsmith jeudi soir, des parents ont soulevé l’idée d’installer des caméras de surveillance et de meilleures clôtures, et d'ajouter plus de supervision.

À la sortie de la rencontre, des parents se sont toutefois plaints que la réunion n’ait mené à aucun plan d’action clair pour l’amélioration de la sécurité.

« On nous dit sans cesse qu’il y a des problèmes liés à la vie privée », lance Pall Beesla, qui n’a pas été convaincu par la rencontre.

« Nous espérons que la commission scolaire permettra à l’école d’avoir un [système de télévision à circuit fermé] autour de l’immeuble », soutient pour sa part Ron Sareal, dont la fille fréquente l’École Sexsmith.

Dans une déclaration, la Commission scolaire de Vancouver (VSB) soutient que l’école travaille avec la police au sujet de cet incident et qu'elle offre du soutien aux élèves.

« Les employés de l’école envoient des messages au sujet de la sécurité avec les élèves et les familles et travaillent avec la [police de Vancouver] pour assurer un environnement sécuritaire », explique la VSB.

Colombie-Britannique et Yukon

Société