•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saint-Georges : un ancien directeur d'école accusé de deux meurtres

Un homme avec lunette et casquette.
Claude Francis Guimond, 54 ans, est accusé des meurtres de deux hommes de Saint-Georges, au Manitoba, en février 2017. Photo: Radio-Canada

Le chef de la Première Nation de Sagkeeng au Manitoba confirme que l'ancien directeur de l'école secondaire de la Première Nation a été arrêté par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) pour un double meurtre commis en 2017.

Claude Francis Guimond, 54 ans, est accusé des meurtres de Jody Brown, 43 ans, et de Steven Chevrefils, 35 ans. Leurs corps ont été retrouvés dans une maison de Saint-Georges, au Manitoba, le 28 février 2017. À l'époque, la GRC avait déclaré que les deux hommes avaient été victimes d'une « attaque ciblée ».

L’accusé a été directeur de l’École secondaire Anishnabe de Sagkeeng, à environ 100 kilomètres au nord-est de Winnipeg.

Le chef de la Première Nation, Derrick Henderson, confirme que M. Guimond n’est plus directeur de l’école. Depuis février 2018, le directeur adjoint a été nommé directeur intérimaire.

Selon Derrick Henderson, Claude Francis Guimond aurait pris un congé il y a plus d'un an parce qu'un membre de sa famille était malade.

Un mois après les meurtres, alors qu’il était toujours directeur de l’école, M. Guimond a visité Vimy, en France, avec un groupe d’élèves.

En 2017, quelques mois seulement après les évènements de Saint-Georges, Claude Francis Guimond avait pris la parole publiquement au sujet du meurtre d'une de ses étudiantes, Serena McKay.

Claude Francis Guimond n'est pas la première personne à être arrêtée à la suite de ces meurtres. Le 2 mars 2017, la GRC déposait deux accusations de meurtre au deuxième degré contre un homme de la Première Nation de Sagkeeng. Les accusations avaient été retirées une journée plus tard.

Manitoba

Crimes et délits