•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet immobilier sur un terrain de golf : des citoyens se sentent ignorés

Pancartes annonçant les rues, des arbres et une maison au loin, en hiver
La rue de la Sentinelle est située tout près du terrain du club de golf les Vieilles forges. Photo: Radio-Canada

Des résidents de Trois-Rivières déplorent la façon dont la Ville gère le dossier du développement immobilier prévu au club de golf les Vieilles forges. Ils se sentent exclus.

Selon la conseillère municipale du district des Forges, Mariannick Mercure, les négociations, qui durent depuis 2016, seraient terminées. Elle assure que la Ville a bien pris en compte les questions et les demandes des citoyens.

Des résidents de la rue de La Sentinelle, à proximité du golf, craignent toutefois qu'on leur impose un projet sur lequel ils ne pourront pas se prononcer. Ils disent ignorer le contenu de l'entente survenue entre la Ville et le promoteur.

La perception qu'on en a, c'est qu'on nous met devant le fait accompli. On boycotte la pétition qui a été signée par 251 personnes, on en a fait fi, on n’a absolument pas écouté ce qu'on a dit, soutient Pierre Clouâtre, un résident de la rue de La Sentinelle.

Le citoyen Pierre ClouâtrePierre Clouâtre se dit inquiet de l'entente qui a été signée entre la Ville de Trois-Rivières et les promoteurs. Photo : Radio-Canada

Il affirme que leur conseillère municipale, Mariannick Mercure, ne les a pas assez consultés, ce que dément la conseillère.

J'avais ciblé trois priorités : augmenter de beaucoup la quantité d'arbres qui allaient être protégés, parce qu'il y avait des arbres de grande qualité sur ce terrain-là, deuxièmement, éviter que les camions ne circulent sur les petites rues et la troisième, c'est d’avoir des zones tampons à l'arrière des résidences concernées, explique-t-elle.

Arbres et neigeUne partie du terrain du club de golf les Vieilles forges, à Trois-Rivières Photo : Radio-Canada

Une résolution adoptée mardi?

Pour l'instant, la conseillère du district des Forges ne peut dire si le projet sera adopté lors du prochain conseil municipal, mardi, mais elle se dit satisfaite du résultat des négociations entre la Ville et les promoteurs.

De manière générale, on va augmenter de beaucoup la quantité d'arbres sur le terrain. Je ne peux pas vous donner les chiffres tout de suite, parce que ça n'a pas été adopté par le conseil, mais assurément, on a fait un bon pas en avant, assure-t-elle.

La conseillère municipale Mariannick Mercure.La conseillère municipale Mariannick Mercure affirme avoir entendu toutes les doléances des citoyens. Photo : Radio-Canada

Tenir un référendum?

André Bluteau, un autre résident de la rue de La Sentinelle, craint tout de même qu'une telle annonce ne leur coupe l'herbe sous le pied. Il a peur de perdre son droit de demander un référendum citoyen.

Avant de passer une résolution, il va falloir qu'ils viennent nous aviser et nous dire le contenu, croit-il. Sinon, ça veut dire que la pétition que j'ai faite là, ça sert à quoi? Ça ne sert à rien.

Le citoyen André BluteauAndré Bluteau affirme que le conseil municipal de Trois-Rivières n'a pas assez pris en considération les demandes des citoyens. Photo : Radio-Canada

Mariannick Mercure répond qu’elle n’a jamais entendu parler d’une demande de référendum.

C'est vraiment le première fois que j'ai un feedback citoyen par rapport au fait qu'ils veulent un référendum, c'est vraiment pas quelque chose qui est ressortie une seule fois dans toutes les consultations que j'ai faites, dit-elle.

Elle se dit ouverte à rencontrer les citoyens dès ce week-end.

D’après les informations d’Anne-Andrée Daneau

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale