•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le compte de taxes des Trifluviens augmentera de près de 2 % en 2019

Un document sur lequel on peut lire : « Budget 2019 ».

Le nouveau budget et plan triennal d'immobilisations de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les contribuables de Trois-Rivières devront payer, en moyenne, 50,02 $ de plus pour leur compte de taxes municipales l'an prochain.

Un texte de Jérôme Roy

Un an après avoir gelé les taxes dans la discorde, voilà que le conseil municipal impose, dans son budget 2019, une augmentation moyenne de 1,95 % du compte de taxes résidentiel.

L’augmentation s’explique notamment par la hausse de la valeur moyenne des maisons unifamiliales, qui, avec le nouveau rôle triennal d’évaluation, est passée de 178 000 $ à 185 000 $.

Les augmentations des tarifs d’eau et d’égout viennent aussi ajouter à la hausse de l'avis d'imposition des contribuables trifluviens.

De nouvelles sources de revenus pour éviter l’endettement

Souhaitant ne pas s’endetter pour financer les dépenses de fonctionnement, la Ville a étudié de nouvelles sources de revenus potentiels.

Ainsi, le droit de mutation immobilière (ou « taxe de bienvenue » ) passera de 1,5 % à 3 % pour la tranche excédant 500 000 $.

Des changements à venir en 2019 quant à la révision du règlement sur le stationnement sont aussi envisagés comme des moyens d’augmenter les revenus de la Ville par le conseil municipal.

Une nouvelle tarification relative aux dépôts à neige, l’augmentation de la péréquation et la « très bonne performance » dans le secteur de la construction sont aussi à considérer dans la colonne des revenus.

Budget de 274,3 M$

Les dépenses augmenteront quant à elles de 13 millions de dollars en 2019.

Si, globalement, tous les postes budgétaires semblent progresser au même rythme de 2018 à 2019, le conseil municipal cible certaines dépenses qui sortent du lot.

La contribution à l’exploitation du nouveau Centre d’événements et de congrès interactifs (CECI) constitue un exemple.

Dans son document, le conseil municipal explique également que la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie (RGMRM) et la Société de transport de Trois-Rivières (STTR) engendrent une augmentation des dépenses de 600 000 $ chacune.

Le budget destiné aux immobilisations payées comptant augmente de la même somme.

276,4 M$ pour le PTI

Dans son plan triennal d’immobilisations (PTI), le conseil municipal prévoit des travaux atteignant la somme de 276,4 millions de dollars.

En considérant les subventions, le PTI représente un coût net de 149,9 millions de dollars pour la Ville.

La construction du nouveau colisée, chiffrée à 36,6 millions de dollars pour 2019, constitue l’élément principal du PTI l’an prochain.

Les travaux relatifs à l’eau potable et aux eaux usées de même que le pavage sur différentes artères sont les deux autres projets qui nécessiteront les plus grands investissements du PTI en 2019.

Il s’agit d’un premier budget et d’un premier PTI pour la mairesse suppléante, Ginette Bellemare, qui doit remplacer le maire, Yves Lévesque, en raison d’un arrêt de travail.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale