•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois hockeyeurs québécois passés à l’Ouest

Campbell, Bucheler et Gosselin répondent aux médias après un match du Défi mondial junior A.
Alexander Campbell, Jérémie Bucheler et Mathieu Gosselin, trois Québécois qui représentent l'Ouest du Canada au Défi mondial junior A, à Bonnyville, en Alberta. Photo: Radio-Canada

Il n'est pas rare de voir des hockeyeurs québécois évoluer au sein des circuits juniors A de l'ouest du pays. Il est cependant plus rare de les voir représenter leur ligue lors de tournois internationaux. Cette année, trois d'entre eux ont été sélectionnés pour le Défi mondial junior A.

Un texte de Patrick Henri

Mathieu Gosselin, Jérémie Bucheler et Alexander Campbell ne se connaissaient pas il y a quelques mois, mais sont maintenant devenus de bons amis.

Les trois joueurs de la Ligue de hockey junior A de la Colombie-Britannique (BCHL) ont été sélectionnés pour porter les couleurs de l’Équipe Canada-Ouest, au Défi mondial junior A, qui se déroule à Bonnyville, dans le nord-est de l’Alberta, jusqu’à dimanche.

Comme de nombreux Québécois, ils ont tous trois décidé de « passer à l’Ouest » afin de pouvoir poursuivre des études universitaires aux États-Unis, tout en jouant au hockey.

Jamais repêché

Mathieu Gosselin de Québec a porté les couleurs des Blizzards du Séminaire Saint-François lors de la saison 2015-2016.

Malgré une fiche de 35 points en 44 matchs, il a été ignoré au repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Il s’est donc joint aux Lions du Collège Champlain St.Lawrence pour une saison, avant de prendre le chemin de Merritt en Colombie-Britannique.

J’avais reçu quelques invitations pour des camps dans la LHJMQ, mais l’offre des Centennials était vraiment intéressante.

Mathieu Gosselin, attaquant

Gosselin en est à sa deuxième saison avec l’équipe de la BCHL, en 32 rencontres, il a déjà amassé 35 points.

L’an prochain, il se joindra aux Golden Knights de l’Université Clarkson, dans l’état de New York.

Déjà un ami

Son entrée à l’université, Mathieu Gosselin la fera en compagnie de son nouvel ami Alexander Campbell.

Âgé de 17 ans, le joueur originaire de Châteauguay a lui aussi signé une entente avec l’Université Clarkson.

C’était important pour moi de continuer mes études; c’est la première université qui m’a parlé et, en plus, elle est située à moins de deux heures de chez moi, c’est donc parfait.

Alexander Campbell, attaquant

Depuis 1972, 24 anciens des Golden Knights ont joué dans la LNH. Les plus célèbres sont Craig Conroy, Todd Marchant, Willie Mitchell et Erik Cole.

Mark Borowiecki et Ben Sexton, des Sénateurs, ont aussi joué leur hockey universitaire à Clarkson.

Campbell a été repêché au neuvième tour par les Cataractes de Shawinigan en 2017, mais ne s’est jamais rapporté à l’équipe, car il avait déjà décidé que c’était aux États-Unis que sa carrière se poursuivait.

Cette saison, l’ancien des collèges Sainte-Anne et Stanstead évolue au sein des Grizzlies de Victoria, dans la BCHL. Le joueur de centre a inscrit 14 buts et ajouté 28 aides en 30 parties. Ses 42 points lui confèrent le sixième rang des marqueurs du circuit.

Les Grizzlies sont bien installés au premier rang de leur division avec une fiche de 22-10-1, six points devant leurs plus proches poursuivants.

Victoria compte cinq représentants au sein de la formation Canada-Ouest à Bonnyville, parmi eux, un autre Québécois, Jérémie Bucheler.

Défenseur grand format

Contrairement aux deux attaquants québécois, Bucheler est un joueur imposant. Le défenseur de 18 ans mesure 193 cm (6’4”) et pèse 82 kg (184 livres).

Après avoir connu une excellente saison avec les Lions du Lac St-Louis de la Ligue de hockey midget AAA du Québec (30 points en 40 matchs et 14 points en 17 matchs en séries) il a été sélectionné au premier tour, 15e au total, par l’Armada de Blainville-Boisbriand de la LHJMQ.

Comme tout le monde, les dirigeants de l’Armada savaient que je ne voulais pas jouer dans la LHJMQ, mais ils ont quand même décidé de me choisir.

Jérémie Bucheler, défenseur

La même année, le jeune homme de Saint-Laurent a aussi été sélectionné par le Steel de Chicago, une équipe de la USHL, la meilleure ligue junior aux États-Unis.

Après une deuxième saison midget, il a pris la direction de Chicago.

Déçu de son utilisation aux États-Unis, il a décidé de terminer sa carrière junior en se joignant aux Grizzlies cette saison.

L’an prochain, il représentera l’Université Northeastern de Boston.

Il occupe le troisième rang des marqueurs parmi les défenseurs du circuit avec 32 points en 31 matchs.

Un rêve toujours vivant

Comme c’est probablement le cas pour tous les joueurs présents à Bonnyville, les trois Québécois rêvent encore de pouvoir jouer au sein d’une ligue professionnelle.

Leur jeu au sein de l’Équipe Canada-Ouest est scrupuleusement épié par 170 recruteurs de la LNH qui ont fait le chemin jusqu’à Bonnyville.

On ne regarde pas ces joueurs-là de la même façon qu’on regarde des joueurs qui jouent au sein d’une des trois ligues de hockey junior majeur du pays, affirme Martin Gendron, recruteur pour le Wild du Minnesota. La Ligue nationale est maintenant une ligue de jeunes, alors on cherche des joueurs qui seront prêts rapidement. Ici (à Bonnyville) on cherche des joueurs qui n’ont pas encore atteint leur potentiel et qui seront prêts à jouer dans la LNH dans cinq ans.

Les trois Québécois ont raison de continuer de rêver, depuis 2006, plus de 230 participants du Défi mondial junior A ont été sélectionnés lors d’un repêchage amateur de la LNH, dont 36 au premier tour.

Hockey junior

Sports