•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réorganisation du Bal de neige : les commerçants du marché By ravis

Une pancarte annonçant le marché By
Les commerçants du marché By à Ottawa sont ravis de l'arrivée du Bal de neige dans le secteur. Photo: Radio-Canada

L'annonce du déplacement des activités du festival Bal de neige vers le marché By, jeudi, fait le bonheur des commerçants du secteur. Ceux-ci croient que l'afflux potentiel de visiteurs saura les aider durant une période de l'année particulièrement difficile.

Un texte de Dominique Degré

Nous sommes ravis. Nous pensons qu’il est grand temps que le marché By reçoive de l’attention, surtout en matière de grands événements comme celui-là, s’enthousiasme la directrice générale du bar Le château Lafayette, Dominique Labelle.

Si les visiteurs abondent sur les terrasses du marché By et de la rue Sparks lors des chauds mois d’été pour profiter du soleil, ils se font beaucoup plus rares lorsque le mercure plonge et que les journées raccourcissent.

Au marché By, depuis 20 ans, on voit toujours un petit ralentissement après les Fêtes, c’est normal, fait remarquer le fondateur de la boulangerie Le moulin de Provence, Claude Bonnet. C’est certain qu’avec le Bal de neige, ça va donner un petit coup de pouce supplémentaire.

Tout comme Mme Labelle, M. Bonnet est d’avis qu’il était plus que temps qu’un événement culturel saisonnier ait sa place dans le marché By, un secteur qui, selon lui, accuse un retard en la matière comparativement à d’autres grandes villes.

Vous allez à la Ville de Québec, vous voyez des activités le jour et la nuit, qu’il fasse -30, -40. Nous, on ferme le livre à 3 h l’après-midi, donc ce n’est pas bon. Il faut comprendre une chose : on ne peut pas attirer les gens s’il n’y a pas d’activités.

Claude Bonnet, fondateur, Le moulin de Provence

Les installations du Bal de neige dans le marché By seront érigées dans un stationnement de la rue York, entre la promenade Sussex et la rue du marché By. Même si la réduction du nombre d’espaces pour se stationner pourrait potentiellement frustrer certains visiteurs, les gens d’affaires du coin ne sont pas préoccupés par cet enjeu.

Je pense qu’on exagère l’enjeu du stationnement dans le marché. Je viens tous les jours ici depuis les 22 dernières années et j’ai toujours pu trouver un endroit pour me stationner, explique le propriétaire du Bistro Luxe, Noah Firestone, dont le commerce a pignon sur rue directement en face du stationnement qu’occupera le Bal de neige.

Ottawa-Gatineau

Économie