•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Montréal conclut avec Desjardins le plus important contrat de son histoire

M. Cormier parlant dans un micro.
Le PDG de Desjardins, Guy Cormier. Photo: La Presse canadienne / Jacques Boissinot
Jérôme Labbé

Les régimes d'assurance collective offerts aux élus municipaux, aux employés et aux retraités de la Ville de Montréal seront administrés par Desjardins Assurances jusqu'au 31 décembre 2028. Le contrat a été accordé cette semaine pour une somme record de près de 873 millions de dollars.

Desjardins prendra ainsi le relais de la SSQ, qui administrait les régimes d'assurance collective de la Ville depuis 10 ans.

Le nouveau contrat a reçu l'aval du comité exécutif de la Ville de Montréal mercredi, lors d'une séance à huis clos.

Il prendra effet le 1er juillet 2019 pour une période initiale de cinq ans et demi, avec une option de renouvellement d'un maximum de quatre années additionnelles, réparties en deux blocs de deux années.

D'ici là, c'est la SSQ qui continuera d'assurer la gestion des régimes d'assurance collective.

Le contrat conclu en 2008 entre la Ville de Montréal et la SSQ devait prendre fin dans moins de trois semaines, soit le 31 décembre 2018, mais il a été prolongé de six mois au coût de 43 millions de dollars.

Cette prolongation a été rendue nécessaire par l'échec d'un premier appel d'offres lancé l'hiver dernier. N'ayant reçu qu'une seule proposition, la Ville de Montréal a choisi de ne pas y donner suite et de modifier le devis technique en vue d'un second appel d'offres, qui a finalement été lancé le 11 juin 2018.

Mais déjà, la Ville savait que ce retard ne pouvait être rattrapé. Car « pour un contrat d'une telle envergure », stipule le sommaire décisionnel soumis aux élus du comité exécutif, « un délai de six mois est nécessaire pour développer et mettre en place les outils de gestion et d'administration des régimes d'assurance par un nouvel assureur ».

Au terme de ce second processus d'appel d'offres, la Ville de Montréal a finalement préféré Desjardins Assurances à la SSQ, qui aurait souhaité continuer à administrer les régimes d'assurance collective pour encore 10 ans. À peine 1,1 million de dollars séparait les deux soumissions.

Un contrat record

En autorisant le versement d'une somme de 872 824 932 $ pour la durée maximale du contrat, le comité exécutif a donné son aval au plus important contrat jamais signé par la Ville de Montréal.

Il dépasse les 520 millions de dollars accordés dans le cadre du contrat de 2008 avec la SSQ, de même que les 356 millions du tristement célèbre contrat des compteurs d'eau, présenté en 2007 comme le plus lucratif de l'histoire municipale au Québec.

La Ville de Montréal explique que plusieurs facteurs ont influencé à la hausse le coût des régimes d'assurance collective depuis 10 ans, comme l'augmentation des salaires, la bonification des conventions collectives et l'explosion du prix des médicaments. Elle dit aussi avoir observé une hausse des réclamations pour chaque type de garantie.

Le nouveau contrat sera soumis au conseil municipal, qui se réunira pour la dernière fois avant les Fêtes à compter de lundi prochain.

Grand Montréal

Politique municipale