•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Créer un événement pour pouvoir s'offrir des livres

Des élèves magasinent lors d'un salon du livre dans une école.
Depuis 23 ans, l'école Gilbert-Théberge de Témiscaming tient son Mini-salon du livre. Photo: Radio-Canada / Tanya Neveu
Radio-Canada

L'école Gilbert-Théberge de Témiscaming tient pour une 23e année son Mini-salon du livre. Le secteur sud du Témiscamingue ne possède aucune librairie, c'est donc l'occasion pour des centaines de jeunes et d'adultes de se procurer des livres pour le temps des Fêtes.

Un texte de Tanya Neveu

Les jeunes de l'école primaire regardent, touchent et découvrent les livres. Argent en poche, quelques-uns procèdent même à des achats sur place.

C'est le cas de Pier-Luc Bernard et Daphnée Savage.

On peut acheter des livres nouveaux et j'aime ça lire, raconte Pier-Luc.

Moi j'aime ça parce qu'il y a plein de livres de différentes sortes, ajoute Daphnée.

S'offrir ce que l'on n'a pas

Le premier Mini-salon du livre de l'école Gilbert-Théberge a eu lieu en 1995.

Des élèves magasinent des livres dans un mini salon du livre.Témiscaming n'ayant pas de librairie, les jeunes en profitent pour faire leurs achats des Fêtes. Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

La directrice adjointe de l'école, Nathalie Gingras, explique que l'événement a été créé pour répondre à un besoin du milieu.

Étant donné qu'on n'a pas de librairie tout près ou que les gens vont magasiner en Ontario, la possibilité d'avoir un livre francophone devient plus difficile. Ça permet aux jeunes d'ouvrir et de manipuler des livres et de s'en acheter, explique-t-elle.

Un Mini-salon qui rapporte

Bon an mal an, les ventes des livres représentent entre 6000 $ et 9000 $. Au total, 10 % des profits sont remis à la bibliothèque de l'école pour l'achat de nouveaux livres.

La technicienne en documentation, Claudie Gaudet, s'émerveille devant l'intérêt des enfants.

Il y a toujours un petit livre qui les attire plus qu'un autre, les yeux s'illuminent.

Claudie Gaudet, technicienne en documentation

C'est la librairie Logitem de Ville-Marie qui apporte les livres depuis quelques années. Trente-cinq caisses remplies de livres ont été transportées cette année.

Abitibi–Témiscamingue

Livres