•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Matières résiduelles : Gatineau poursuit son analyse sur la tarification

Collecte de déchets à Gatineau
Collecte de déchets à Gatineau (archives). Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La Ville de Gatineau poursuit son analyse des mesures d'atténuation qu'elle pourrait adopter pour minimiser l'impact de sa nouvelle tarification sur les déchets.

Un texte de Nathalie Tremblay

Le centre d'appels non urgents de la Ville a reçu 198 requêtes de familles ou d'établissements comme des garderies ou des lieux d'hébergement qui sont préoccupés par la limite de 120 litres de déchets, qui entrera en vigueur en juillet prochain.

Un tarif, qui reste encore à être déterminé par les autorités municipales, sera imposé à tous ceux qui dépasseront cette limite.

La Commission Gatineau, Ville en santé s'est aussi penchée sur les clientèles plus vulnérables, comme les familles à faibles revenus, afin qu'elles ne soient pas pénalisées par les nouvelles mesures.

Or, pour que ces personnes ne soient pas pénalisées, il faut savoir où elles se trouvent, a fait valoir la présidente de la Commission et conseillère du district de Limbour, Renée Amyot.

C'est là, selon elle, le plus grand défi. Mme Amyot croit d'ailleurs que la collaboration du milieu communautaire sera essentielle à l'identification de ces personnes vulnérables.

Le conseil municipal devrait se prononcer au printemps prochain sur les éventuels accommodements qui seront accordés.

Ottawa-Gatineau

Affaires municipales