•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déjà des critiques pour les futures consultations sur l’amphithéâtre à Saguenay

Un plan du futur amphithéâtre
Une image de l'amphithéâtre que souhaite ériger la mairesse de Saguenay Photo: Radio-Canada

Saguenay met la touche finale à la consultation publique qu'elle mènera dès janvier sur le projet d'amphithéâtre au centre-ville de Chicoutimi. Le processus n'est pas encore lancé, mais déjà des critiques se font entendre.

Cet exercice démocratique a d’abord pour objectif d’expliquer les détails du projet situé près de la zone portuaire aux organismes concernés et à la population.

Puis, tous les citoyens de Saguenay seront incités à trancher : soit ils votent pour la construction d’un nouvel amphithéâtre, soit ils choisissent d’investir pour rénover le Centre Georges-Vézina.

Josée Néron en point de presse.La mairesse de Saguenay Josée Néron répond aux questions des journalistes à l'hôtel de ville. Photo : Radio-Canada

C’est vraiment la population qui va trancher.

Josée Néron, mairesse de Saguenay

La mairesse veut aussi mieux répondre aux besoins des organismes communautaires.

Elle souhaite par ailleurs évaluer s'il y a lieu d'y ajouter un hôtel, un centre de congrès ou une tour de bureaux.

Permettre aux gens de le critiquer, de le bonifier, finalement, de le repenser en totalité pour être sûrs que ce que l'on a, le produit final, corresponde réellement aux besoins de la population, assure-t-elle.

En entrevue à Y’a des matins, la mairesse Josée Néron a rappelé que le projet d’amphithéâtre représentait une opportunité unique pour la population.

Sur la facture globale estimée à 80 millions de dollars, la part de la municipalité est évaluée à 30 millions de dollars.

La consultation sera gérée par un comité interne et une firme externe, Transfert Environnement.

Élus divisés

Julie Dufour répond aux questions de Radio-Canada.La conseillère municipale et présidente de l'arrondissement Jonquière, Julie Dufour. Photo : Radio-Canada

Certains élus restent à convaincre quant à la construction de cet amphithéâtre.

Aucun conseiller municipal de Jonquière n'accepte de siéger au comité de consultation.

On comprend que c'est le projet d'amphithéâtre qui va être présenté aux gens et qu'ils vont soit pouvoir bonifier ou enlever des choses au projet. Alors qu'on est encore à se questionner si nous avons vraiment besoin d'un amphithéâtre et quels seraient les meilleurs projets pour revitaliser le centre-ville de Chicoutimi, rappelle la présidente du conseil d’arrondissement de Jonquière, Julie Dufour.

À La Baie, les élus hésitent aussi à appuyer le projet, mais le président du conseil d'arrondissement est déjà membre du comité.

Ce serait préférable qu'il y ait quelqu'un de Jonquière. Même si on sait qu'ils ne sont pas pour le projet, au moins qu'ils s'assurent de la neutralité du comité qu'il va y avoir lorsqu'il va y avoir une consultation publique.

Éric Simard, président du conseil d'arrondissement de La Baie

Des citoyens sceptiques

La présidente de l’Association des contribuables de Saguenay, Mélanie Boucher, demeure sceptique face à cette démarche. Elle se demande si la mairesse souhaite vraiment consulter la population ou si elle veut carrément la convaincre.

Mme Boucher s’interroge également sur la facture qui en résultera.

On s’interroge sur la facture qui va venir avec ces consultations et sur la facture finale, parce qu’on parle de bonifier le projet.

Mélanie Boucher, présidente de l'Association des contribuables de Saguenay

Elle répète que les citoyens manquent d’informations à ce sujet.

Je pense qu’on nage encore dans le flou avec ce projet, indique-t-elle.

Saguenay–Lac-St-Jean

Infrastructures