•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq arrestations liées aux bagarres du parc Lepage

Un boisé et une bâtiment en arrière plan durant l'hiver.
Le parc Lepage est voisin de l’école Paul-Hubert, qui accueille des étudiants de troisième, quatrième et cinquième secondaire de Rimouski. Photo: Radio-Canada / François Gagnon
Radio-Canada

La Sûreté du Québec confirme avoir effectué cinq arrestations depuis le mois d'octobre relativement aux bagarres entre jeunes au parc Lepage, à Rimouski.

Deux personnes ont été arrêtées pour voies de fait avec lésions, une autre pour voies de fait simples, une pour menace et une dernière pour harcèlement.

Le porte-parole de la Sûreté du Québec, Claude Doiron, affirme que de nouvelles enquêtes ont été entreprises au cours des derniers jours. Il affirme que certains témoins se sont manifestés après avoir vu les reportages de plusieurs médias sur ce phénomène.

Le sergent Claude Doiron invite la population à se manifester pour communiquer tout élément d'information qui pourrait mener à de nouvelles arrestations.

C'est important de dénoncer, de nous appeler. Nous, on va [ouvrir] des enquêtes et, s'il le faut, il [pourra] y avoir des arrestations dans ces dossiers-là.

Claude Doiron, sergent de la Sûreté du Québec

Depuis quelque temps, des bagarres entre élèves sont planifiées et annoncées sur les réseaux sociaux avant de se dérouler au parc Lepage, à Rimouski, qui se situe sur le terrain adjacent à celui de la polyvalente Paul-Hubert.

La Ville de Rimouski, la Commission scolaire des Phares, la Sûreté du Québec et le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) tiendront un point de presse commun à ce sujet au cours de la journée de jeudi.

Bas-Saint-Laurent

Justice et faits divers