•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Edward Downey prend la parole à son procès

Trois photos montrant Edward Downey, Sarah Baillie et Taliyah Marsman.
Edward Downey est accusé des meurtres au premier degré de Sarah Baillie et de Taliyah Marsman. Photo: CBC/Instagram/Facebook

Edward Downey jure qu'il n'a pas tué Sara Baillie et sa fille, Taliyah Marsman, mais laisse sous entendre que deux hommes qui l'accompagnaient auraient commis le crime.

Edward Downey a témoigné lors de son procès, mercredi, chose inhabituelle pour un accusé de meurtre. Il a présenté sa version des évènements du jour où Taliyah Marsman, 5 ans, et Sara Baillie, 34 ans, ont été assassinées.

L’accusé reconnaît s’être rendu dans le logement des victimes, dans le nord-ouest de Calgary. Il dit cependant que deux autres hommes étaient présents et qu’ils sont restés là après son départ. « Personne n’avait l’intention de tuer Sara Baillie à la connaissance de M. Downey. Taliyah était bien en vie lorsqu'il l’a vue pour la dernière fois », affirme son avocat.

La police a trouvé le corps de Sara Baillie dans son appartement le 11 juillet 2016. Une alerte Amber a été lancée pour retrouver sa fille, dont le corps a été découvert trois jours plus tard, à 8 kilomètres de Calgary.

La version d’Edward Downey

La théorie de la Couronne est que M. Downey s’en est pris à Mme Baillie parce qu'elle tentait de sortir une de ses amies de la prostitution et de la relation violente que cette dernière entretenait avec l’accusé. La petite Taliyah aurait été tuée, car elle aurait été témoin du premier meurtre.

L'avocat de la défense, Gavin Wolch, a indiqué au jury que beaucoup de questions restaient sans réponse au sujet de ce qui s’était réellement passé.

Il a ensuite longuement questionné l’accusé sur ses nombreux antécédents criminels, notamment des activités liées à la drogue et au proxénétisme, puis sur la relation violente qu’il entretenait avec sa conjointe. L’homme a reconnu avoir frappé cette dernière devant Sara Baillie parce qu’elle voulait conduire après avoir bu.

Le 11 juillet 2016, Edward Downey se serait rendu à la maison de Sara Baillie pour acheter de la drogue fournie par un ami de longue date du nom de Terrance. Ce dernier est arrivé accompagné d’un autre homme. M. Downey dit avoir entendu Terrance et Mme Baillie se disputer, mais il ne sait pas à quel sujet. Il raconte qu’il a quitté la maison pour aller chercher de l’argent, puis il est revenu rencontrer les deux hommes, mais n’est pas entré dans l'appartement. Il aurait ensuite suivi Terrance et son ami en voiture vers un autre lieu, mais les aurait perdus durant le trajet.

Lorsque Edward Downey a nié avoir tué la petite Taliyah, le père de cette dernière, Colin Marsman, a injurié l’accusé avant de sortir de la salle du palais de justice. Le témoignage de M. Downey s'est terminé rapidement par la suite.

La Couronne prétend que les déplacements décrits par Edward Downey ne correspondent pas aux données GPS de son cellulaire. Elle a l’intention de se concentrer sur ce sujet pour la suite du contre-interrogatoire.

Avec les informations d’Audrey Neveu

Alberta

Procès et poursuites