•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élargissement du champ de pratique des sages-femmes albertaines

Un bébé dans les bras de sa maman.
Le champ de pratique des sages-femmes albertaines s'élargira en avril 2019 Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les sages-femmes en Alberta pourront maintenant administrer des médicaments pour provoquer un accouchement, prescrire des contraceptifs et vacciner leur patiente, a annoncé le gouvernement provincial mercredi.

« Votre sage-femme pourra désormais vous apporter toute la gamme de services de soutien », a déclaré la ministre de la Santé, Sarah Hoffman.

Par exemple, les femmes pourront se rendre chez leur sage-femme pour la prescription d’antibiotiques ou d'analgésiques.

Toutefois, la province ne déboursera pas de frais supplémentaires pour la mise en oeuvre de ces nouvelles mesures.

Ces changements rentreront en vigueur en avril 2019.

C’est le Collège des sages-femmes de l’Alberta qui sera responsable de la mise en place d’une formation supplémentaire. Les sages-femmes qui voudront profiter de ces responsabilités devront suivre une formation plus longue que celle qui est présentement en vigueur, mais leur paye restera la même.

« Les sages-femmes n’ont pas dit qu’elles voulaient être payées plus pour ces services supplémentaires », a dit Sarah Hoffman.

Lors du budget de 2016, les néo-démocrates ont alloué 11 millions de dollars sur trois ans pour accroître le nombre de sages-femmes en Alberta. Au total, 49 millions de dollars ont été octroyés aux services de sages-femmes pour 2016-2019.

Longue liste d’attente

De 2008 à 2013, l’Alberta est passée de 30 à 126 sages-femmes enregistrées. Elles sont formées afin d’être entièrement responsables des soins et des services durant la grossesse, l’accouchement et la période postnatale pour la mère et le nouveau-né, jusqu’à six semaines après la naissance. Elles assistent actuellement à 5,5 % des accouchements de la province.

« Nous diplômons chaque année 12 nouvelles sages-femmes de l'Université Mount Royal et nous continuons d’aller chercher des sages-femmes dans d'autres provinces », a affirmé Nicole Matheson, présidente de l’Association albertaine des sages-femmes.

Les dernières données de l’association ont révélé qu’il y a environ 1200 familles en attente d’une sage-femme.

Alberta

Grossesse