•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa et Victoria renouvellent une entente de 7 M$ pour les services en français

Des fillettes agitent de petits drapeaux franco-colombiens en papier lors d'une journée ensoleillée.
Les montants alloués par Ottawa et Victoria serviront à financer des projets dans les domaines de la santé et des services sociaux, des services communautaires, de la justice, du développement économique ainsi que des arts et de la culture. Photo: Conseil scolaire francophone de Colombie-Britannique
Radio-Canada

Ottawa et Victoria ont signé une entente visant à mettre sur pied des programmes et d'offrir des services en français dans la province. Les gouvernements provincial et fédéral s'engagent à investir un montant total de 7 millions de dollars sur cinq ans.

Un texte de Michaële Perron-Langlais

Les montants prévus dans ce nouvel accord sont identiques à ceux qui ont été investis en Colombie-Britannique dans les cinq dernières années, en vertu de l’entente intergouvernementale sur les services en français qui visait la période 2013-2018.

La présidente de la Fédération des francophones de la Colombie-Britannique (FFCB), Padminee Chundunsing, soutient que le prolongement de ce financement jusqu’en 2023 est une bonne nouvelle, bien qu’elle aurait souhaité une augmentation des sommes allouées par rapport à l’accord précédent.

Même s'il est nécessaire de formuler une demande afin d'obtenir une part des nouvelles sommes pour financer un projet, la présidente de la FFCB voit, dans cet argent, un signe de continuité.

Les projets qui vont être financés par cette entente sont les mêmes qui étaient financés avant. On a d’autres projets qui arrivent pour lesquels on aurait aimé avoir plus de sous.

Padminee Chundunsing, présidente de la FFCB

L'entente Canada–Colombie-Britannique relative aux services en français prévoit des investissements de 1,4 million de dollars par année, pour des projets visant à offrir plus d'opportunités en français dans la province. La moitié du financement sera versée par Ottawa et l'autre, par le gouvernement provincial.

Le ministre britanno-colombien responsable des Affaires francophones, Adrian Dix, se réjouit de la signature de cet accord entre Victoria et le gouvernement fédéral. « C'est important pour continuer notre travail ensemble, dit-il. [...] Cela donne une stabilité. »

Cinq secteurs visés par l’entente

Après avoir mené des consultations auprès de la communauté francophone, la province a identifié cinq domaines de services admissibles pour ce financement.

Il s'agit de la santé et des services sociaux, des services communautaires, de la justice, du développement économique ainsi que les arts et la culture.

L'ajout d'ouvrages en français dans les bibliothèques publiques, la traduction de documents juridiques et le projet de reconnaissance des lieux historiques francophones de la province font partie des initiatives qui ont reçu des sommes dans le passé grâce à cette entente intergouvernementale.

Avec des informations de Noémie Moukanda

Colombie-Britannique et Yukon

Associations francophones