•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des drones pour inspecter les éoliennes

Un drone à l'extérieur

Un drone

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'inspection des pales d'éolienne avec un drone permettrait de réduire les coûts d'entretien et d'inspection et de réduire les risques d'usure prématurée, selon une étude du centre de recherche en énergies renouvelables Nergica.

Le Canada compte actuellement 6400 éoliennes et des pales en bon état sont essentielles pour espérer opérer un parc durant 20 ans, soit la durée de vie normale d'un site.

« Les pales, c'est une composante vraiment critique de l'éolienne et on se rend compte qu'il y a beaucoup d'entretien et d'amour à donner. »

— Une citation de  Matthew Wadham-Gagnon , directeur au développement des affaires, Nergica

Les inspections, actuellement, se font essentiellement par des techniciens qui utilisent des cordes. L’étude menée par Nergica révèle toutefois qu'une inspection faite avec un drone est cinq fois plus rapide qu'une inspection avec des cordes.

Des éoliennes dans un paysage hivernal en Gaspésie.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des éoliennes en Gaspésie

Photo : Radio-Canada

Cette méthode permettrait aux opérateurs de parcs éoliens de faire plus d’inspections et de déceler plus de problèmes potentiels, explique le directeur au développement des affaires de Nergica.

« Imaginez dans un futur relativement proche, un drone qui n'a pas de pilote, qui va monter tout seul, qui va aller faire ses inspections, va prendre des images, va avoir un algorithme d'analyse d'images qui va détecter lui-même des défauts. »

— Une citation de  Matthew Wadham-Gagnon , directeur au développement des affaires, Nergica

Les drones ne peuvent toutefois pas remplacer un technicien de maintenance, qui doit lui-même apporter des correctifs sur la structure des éoliennes défectueuses.

Ils permettent surtout de maximiser l'entretien d'un parc éolien en rendant possible l'idée de faire plus d'inspections à moindre coût.

D’après les informations de Martin Toulgoat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !