•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement Ford encourage les départs volontaires de fonctionnaires

Le premier ministre Doug Ford

Le gouvernement de Doug Ford veut réduire le nombre de fonctionnaires.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Invoquant des impératifs budgétaires, le gouvernement ontarien veut réduire la taille de la fonction publique en favorisant les départs volontaires.

Le secrétaire du conseil des ministres et chef de la fonction publique, Steve Orsini, a envoyé une note de service mercredi à 60 000 fonctionnaires pour les informer de la prolongation d'un programme de préretraite et de la création d'un nouveau programme de départ volontaire.

Il s'agit, selon la note, de contrôler les coûts de main-d'oeuvre d'une façon qui permettra de s'assurer que les services essentiels pour la population continuent d'être offerts et d'éviter des pertes d'emploi.

Le cabinet a approuvé ces programmes de départ volontaire pour une durée limitée. L'un d'entre eux existait déjà depuis 2013, mais est étendu à d'autres catégories d'employés, notamment des cadres et des employés non syndiqués.

En règle générale, les employés pourront faire une demande entre le 1er janvier et la fin de février. Ils devront quitter leur emploi avant la fin de 2019.

La chef adjointe du NPD, Sara Singh, accuse le premier ministre Ford d'avoir caché ses véritables intentions. Il prévoyait éliminer des emplois depuis le début, soutient-elle dans une déclaration écrite.

Elle déplore le fait que le gouvernement n'ait pas dit combien d'emplois il compte éliminer et quels services seront touchés.

Politique provinciale

Politique