•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le District scolaire francophone Sud maintient le statu quo sur le jus et le lait au chocolat

Image d'un contenant de jus d'orange congelé, ainsi que deux verres pleins, sur le comptoir d'une cuisine.
Jus d'orange Photo: Radio-Canada / Mireille Blanchard

Le District scolaire francophone Sud (DSFS) maintiendra les mesures adoptées au début de l'année scolaire concernant la Politique 711 portant sur l'alimentation et l'interdiction de vendre du lait au chocolat et du jus de fruits.

Le gouvernement progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick a annulé la décision d’interdire la vente de lait au chocolat et de jus de fruits dans les écoles du Nouveau-Brunswick la semaine dernière. Cette décision avait été prise par le gouvernement libéral de Brian Gallant en juin dernier.

Le DSFS a toutefois annoncé mercredi qu’il maintiendra, pour l’instant, les mesures adoptées en début d’année visant à se soumettre à l’interdiction imposée par le gouvernement libéral.

Un comité consultatif composé de parents, d’élèves, d’un membre du Conseil d’éducation, de membres du personnel scolaire, y compris des directions d’écoles, et de partenaires en santé et en alimentation sera mis sur pied afin d’étudier cette question.

Ce comité permettra d’établir une nouvelle directive qui sera conforme à la Politique 711, mais qui respectera également les valeurs et les aspirations du district pour la santé et le mieux-être de ses élèves, peut-on lire dans un communiqué.

Il faut se rappeler que la saine alimentation pendant l’enfance et l’adolescence favorise une santé optimale et contribue au développement physique et intellectuel des jeunes, leur permettant ainsi d’atteindre leur plein potentiel.

Nouveau-Brunswick

Société