•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rocky View s'oppose au réservoir de Springbank

Un dessin du projet de réservoir Springbank.
Lorsqu'il sera terminé, le réservoir de Springbank pourra contenir plus de 70 millions de litres cubes d'eau. Photo: Gouvernement de l'Alberta

Le comté de Rocky View demande à la province d'arrêter la construction du réservoir de Springbank. Son conseil municipal a voté unanimement contre ce projet, dont le but est de réduire les inondations à Calgary, soulignant que de meilleures solutions existent.

Le réservoir de Springbank devrait se construire en amont de la rivière Elbow et traverser le comté de Rocky View. Toutefois, le conseil municipal dit qu’il ne peut pas appuyer le projet dans sa forme actuelle. Ce serait, dit-il, un lourd fardeau pour ses citoyens et les membres de la Nation Tsuut’ina, qui n’en tireraient aucun bénéfice.

Il espère que la province considérera d’autres solutions pour protéger la métropole contre les inondations, comme un barrage à McLean Creek. De telles options n’ont pas été suffisamment explorées, selon un rapport présenté au conseil municipal.

« Le rapport dresse des comparaisons approfondies et a signalé beaucoup de failles », affirme le conseiller Reeve Greg Boehlke. « Est-ce que c’est le bon projet? Je ne pense pas. »

Le document prévient que les eaux détournées par le réservoir pourraient rendre beaucoup de terrains impropres à l’agriculture et propices aux mauvaises herbes. Il conclut également que la Nation Tsuut’ina n’a pas été adéquatement consultée sur le sujet.

Une carte de la circonscription de Rocky View, qui entoure Calgary des côtés Nord, Est et Ouest.C'est dans le comté de Rocky View que se construira le réservoir de Springbank. Photo : Google Maps

Le chef de la Nation Tsuut’ina, Lee Crowchild, a remercié le conseil de Rocky View pour sa décision. « La mitigation des inondations à Calgary est absolument nécessaire, mais il y a des alternatives. Celles-ci devraient être bien explorées avant qu’on construise », affirme-t-il.

Calgary frustrée

Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, s’est montré irrité par cet obstacle supplémentaire au projet. Il a accusé le conseil municipal de Rocky View de se livrer à des « jeux politiques » qui menacent la vie des gens, leur propriété et l’économie du pays.

« Il y a eu une multitude d’études scientifiques par des experts indépendants qui montrent que le réservoir de Springbank est le bon choix », affirme-t-il. Selon lui, il est entièrement faux d’affirmer que des solutions alternatives n’ont pas été considérées.

Le député provincial de Calgary-Elbow, Greg Clark, croit aussi que le projet de Springbank doit aller de l’avant. « Tous les gouvernements doivent penser à l’intérêt public en général, pas seulement leurs propres intérêts », dit-il.


Un projet controversé

Le réservoir est un projet de 432 millions de dollars, qui devrait s’étendre sur 1566 hectares. Sa conception a été motivée par les inondations catastrophiques de 2013, qui ont tué 5 personnes et en ont forcé 70 000 à évacuer leur demeure dans le sud de l’Alberta.

L’Agence canadienne d'évaluation environnementale évalue présentement les risques associés à ce réservoir.

Sa construction a été retardée de plusieurs mois à cause des inquiétudes des propriétaires de la région, dont Lee Drewry. Sa famille vit sur ces terrains depuis plus d’un siècle.

« La menace de perdre nos terres pèse sur nous depuis 2014, lorsque j’ai entendu à la radio que la province considérait le projet », raconte-t-il. Il espère, lui aussi, que la province se tournera vers un barrage à McLean Creek.

Le gouvernement a déjà écarté cette option. Il dit vouloir négocier avec les propriétaires touchés par le projet, mais être prêt à les exproprier s’il le faut.

La construction devrait commencer en 2019 et se terminer en 2022.

Alberta

Affaires municipales