•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fred Pellerin « triste » de la zizanie à Saint-Élie-de-Caxton

Église de Saint-Élie-de-Caxton en hiver avec un lutin sur un poteau

La Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le conteur Fred Pellerin a réagi publiquement, pour la première fois, à son absence de la Féérie de Noël de Saint-Élie-de-Caxton. Cette année, les touristes ne seront pas guidés par sa voix lors de leur balade en carriole à travers le village. C'est plutôt une conteuse de Montréal que les visiteurs pourront entendre.

Fred Pellerin explique qu'il y a deux ans, en mars 2017, il avait proposé de faire une nouvelle version de la Féérie, avec son complice Jeannot Bournival. Il avait alors demandé à la Municipalité de lui revenir à ce sujet avant le mois de mai. N'ayant pas eu de retour de la Municipalité, c'est donc la même version que l'année précédente qui avait été utilisée.

Or cette année, il a eu la surprise d'apprendre que la Municipalité allait faire un nouveau montage de l'ancienne version pour la saison 2018-2019.

Quand j'ai su à travers les branches qu'on allait prendre de l'ancien contenu qui avait déjà été utilisé six ans d'affilée, donc assez usé à mon sens, qu'on allait, à mon insu, le récupérer, en couper des bouts, en faire des extraits, récupérer ma voix, garder mon nom dans l'affaire. Ça, pour moi, ça se fait pas, indique Fred Pellerin.

Il a donc choisi de se dissocier du projet, n'étant pas à l'aise avec la façon de faire.Ça me rend triste, il y a un deuil à faire, dit-il.

Finalement, la Municipalité a décidé de refaire la trame sonore avec une conteuse de Montréal.

Je pense que la Municipalité aurait dû prendre des mesures préventives pour faire en sorte que les touristes au moins qui débarquent n'ont pas acheté la description d'une ancienne affaire qui n'est plus là.

Fred Pellerin
Fred Pellerin avec un micro de Radio-Canada devant la scèneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le conteur Fred Pellerin a réagi à la controverse entourant la narration de la Féérie de Noël à Saint-Élie-de-Caxton, en marge de sa répétition pour ses concerts avec l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM), mercredi.

Photo : Radio-Canada

En entrevue à l'émission 360 PM, la conseillère municipale Charline Plante a reconnu que la Municipalité s'était organisée trop tard.

Effectivement, on aurait dû, à partir de mai, s’asseoir avec Fred, trouver un moment dans son agenda, qui est quand même assez chargé, et regarder avec lui ce qu’on aurait pu faire, s'est-elle désolée. À la fin de l’été, quand on s’est dit : ''Comment on organise ça?'', on s’est dit qu’on pourrait peut-être reprendre les vieilles capsules en attendant qu’on puisse voir avec M. Pellerin ce qu’on peut faire.

Un manque de dialogue et d'écoute, de part et d'autre, je pense que c'est ce qui fait que ça a dégénéré.

Charline Plante, conseillère municipale

Cela dit, la conteuse qui est là, je suis super content qu'elle soit là et je n'ai aucune idée du contenu qui est là et ça doit être très bon, précise le conteur de Saint-Élie-de-Caxton.

Pour écouter l'entrevue que Fred Pellerin a accordé à Louis-Philippe Ouimet, cliquez ici.

Fred Pellerin estime qu'il y a plusieurs malaises au sein du village.

Je pense que le malaise est assez généralisé actuellement. On voit beaucoup l'aspect touristique, parce que celui-là est très visible, mais il y a beaucoup de malaises sur plusieurs fronts. Il y a beaucoup de bénévoles qui lâchent, beaucoup d'employés qui sont partis. Ça va pas super bien. C'est triste. Le village de Saint-Élie-de-Caxton a tellement tout ce qu'il faut pour être grand. Je pense que ça va prendre de l'humilité à certaines personnes pour laisser pousser ça, affirme l'artiste.

Carrioles derrière les clôturesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

C'est dans ces carrioles tirées par un tracteur que les touristes peuvent découvrir le village de Saint-Élie-de-Caxton à la tombée de la nuit.

Photo : Radio-Canada

Mauricie et Centre du Québec

Société