•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident des Broncos : l’intersection meurtrière devra être repensée

Une paire de hockey est attachée à un panneau d'arrêt en hommage aux Broncos de Humboldt.
Une paire de bâtons de hockey est attachée à un panneau d'arrêt près de l'endroit où est survenue la collision du 6 avril. Photo: La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Une firme de génie-conseil indépendante fait 13 recommandations pour réduire les risques de collisions à l'intersection des routes 35 et 335, où 16 membres de l'équipe de hockey junior des Broncos de Humboldt ont perdu la vie en avril 2018. La province devra notamment abattre des arbres obstruant la vue, améliorer la signalisation routière et déplacer le mémorial pour les victimes de l'accident.

Un texte d’Andréanne Apablaza

En raison de la gravité de l’accident des Broncos, le gouvernement de la Saskatchewan a mandaté la firme McElhanney, de Vancouver, pour examiner les caractéristiques physiques de l’intersection, ainsi que la signalisation, la circulation et les facteurs humains qui s’appliquent au croisement des routes.

La firme n’a pas remarqué de taux de collisions important à cette intersection. Elle note, par contre, des problèmes quant au périmètre de visibilité de l’endroit, en raison notamment des arbres qui obstruent la vue au coin de l’intersection.

Une route qui croise une autre route avec un panneau d'arrêt sur la droite et des arbres en arrière-plan.Vue sur le boisé à l'intersection des routes 35 et 335 entre Tisdale et Nipawin © McElhanney Consulting Services Ltd. Photo : Radio-Canada

Certains arbres situés sur les terres du gouvernement ont été abattus en octobre. D’autres arbres situés sur un terrain privé devront aussi être abattus.

La firme recommande au gouvernement de négocier avec le propriétaire du terrain.

Le rapport souligne aussi que, sur la route 335, les automobilistes risquent d’être éblouis par le soleil au lever et au coucher du soleil. « Le tracé de la route, les dangers en bordure de route et les éléments de contrôle de la circulation peuvent être silhouettés », explique la firme McElhanney, décrivant les effets sur la vision des conducteurs.

La firme souligne toutefois que la collision des Broncos de Humboldt a eu lieu vers 16 h 50 et que le soleil s'est couché, ce jour-là, à 19 h 38.

Malgré tout, le groupe d'ingénieurs recommande de revoir l’emplacement des panneaux de circulation et des commandes d’arrêt, comme les feux de signalisation.

Intersection des routes où s'est produit l'accident des Broncos.Les débris de la collision qui a fait 16 morts parmi l'équipe des Broncos de Humboldt étaient visibles au lendemain de l'accident, le 7 avril 2018, aux abords de l'intersection des routes 35 et 335. Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Proximité des voies d’accès

La firme estime que la proximité d’une voie d’accès et l’intersection crée des risques de collision. À moins de 100 mètres de l’intersection se trouve la voie d’accès pour l’élévateur à grain Cargill.

« Ces mouvements peuvent être soudains et sporadiques, ce qui peut entraîner des collisions par balayage latéral ou par l'arrière », explique le rapport.

Le ministère de la Voirie et de l’Infrastructure de la province procédera à la fermeture de la voie d’accès sur la route 35 pour la déplacer sur la route 335.

La firme recommande aussi à la province de déplacer les lignes électriques qui obstruent aussi la vue des automobilistes sur ces routes. Elle recommande aussi de construire un mémorial permanent à l’écart des routes et de fermer les routes en gravier qui mènent au mémorial, pour éviter la circulation des piétons près de l’intersection.

Selon les estimations de la firme, ces rénovations coûteront plus de 1 million de dollars au gouvernement de la Saskatchewan.

Un pas dans la bonne direction

Pour Scott Thomas, dont le fils, Evan, est mort dans l'accident, les recommandations sont une bonne chose. Comme la province compte notamment ajouter des bandes rugueuses près de l'intersection ainsi que d'autres marques sur la route, il estime que l'intersection sera plus sécuritaire pour les automobilistes.

Scott Thomas a admis que la lecture du rapport avait été un moment difficile à vivre, mais qu'il était heureux de voir que des changements seront apportés à la configuration des routes. « L'intersection est une des choses qui a mal tourné, indique-t-il, des choses qui auraient dû être évidentes seront maintenant reconnues. »

Saskatchewan

Accident de la route