•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Grand Sudbury dit oui aux détaillants de cannabis

Plusieurs personnes assises en cercle
La première réunion du nouveau conseil municipal du Grand Sudbury a eu lieu mardi soir. Les élus se sont prononcés au sujet de la vente de cannabis et des poulaillers urbains. Photo: Radio-Canada / Yvon Thériault
Radio-Canada

Le Grand Sudbury permettra l'ouverture de magasins de cannabis, ce printemps. Les élus municipaux ont voté à l'unanimité en faveur de cette proposition lors de la réunion du conseil municipal, mardi soir.

Les municipalités de l’Ontario ont jusqu’au 22 janvier pour autoriser la vente au détail de cannabis sur leur territoire.

Le directeur général des services organisationnels de la Ville, Kevin Fowke, ne peut pas confirmer combien de magasins pourront ouvrir et où ils seront situés sur le territoire sudburois.

Ces décisions, dit-il, relèvent maintenant de la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO), qui autorisera les permis de vente.

Quoique les municipalités puissent exprimer leur opinion qu’un emplacement est ou n’est pas un lieu souhaitable pour un commerce de cannabis, la CAJO prendra la décision sans appel.

Les points de vente ouvriront dès le 1er avril 2019.

Non aux poulaillers

D’autre part, les conseillers municipaux ont rejeté la résolution recommandant la légalisation des poulaillers dans les zones résidentielles.

Le conseiller Al Sizer estime que cela pourrait attirer plus d’ours dans les zones urbaines.

Un rapport évaluant l’impact social et environnemental des poulaillers, soumis au conseil pour la première fois en septembre, a fait l’état des conséquences potentiellement néfastes de l’élevage urbain de volaille.

Entre autres, le rapport soulève le risque d’attirer des prédateurs.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Politique municipale