•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Diane Deans : première femme à occuper le poste de présidente de la Commission des services policiers d'Ottawa

Madame Deans regarde la caméra.
Diane Deans va devenir la première femme à présider la Commission des services policiers d'Ottawa. Photo: Radio-Canada / Ashley Burke
Radio-Canada

Diane Deans, une vétérane du conseil municipal d'Ottawa, est sur le point de devenir la première femme à présider la Commission des services policiers d'Ottawa et indique que sa première action sera d'essayer d'augmenter le budget qui y est consacré.

Au cours des quatre dernières années, le conseil a demandé à la police d'établir un budget basé sur une augmentation annuelle de 2 %.

Ce n'est pas assez d'argent, a dit la conseillère municipale de Gloucester-Southgate. Mon premier travail sera donc d'obtenir pour la police les ressources dont elle a besoin pour lutter contre la violence dans les rues de notre communauté.

Je pense que la Commission des services policiers d'Ottawa a besoin d'un leadership fort, et elle est sur le point de l'obtenir.

Diane Deans, conseillère du quartier Gloucester-Southgate

Les lignes directrices pour la rédaction du budget de 2019 demandent que le budget de la police soit augmenté de 3 %, mais Mme Deans est d’avis que ce n'est pas suffisant et qu'elle va proposer une motion visant à supprimer cette recommandation à la réunion du conseil de mercredi.

Elle remplacera le conseiller Eli El-Chantiry, qui siégeait au conseil depuis 2003 et en a été le président pendant la majeure partie de cette période. Il a mentionné à CBC/Radio-Canada il y a quelques semaines qu'il voulait passer à autre chose.

Mme Deans était l'une des représentantes de la Ville lors d'une réunion tenue la semaine dernière au sujet de la violence armée dans le sud d'Ottawa, une partie de la ville où s’est déroulée environ la moitié des fusillades durant la dernière année.

Presque 300 personnes sont venues, a ajouté Mme Deans. Les gens sont préoccupés par l'escalade de la violence dans les rues. La sécurité est l'enjeu n°1 dans cette ville, nous avons tous besoin de nous sentir en sécurité là où nous vivons.

Elle souhaite que les autres paliers de gouvernement versent plus d'argent pour combattre la violence et les gangs d'Ottawa, une question soulevée par le maire Jim Watson lors de sa rencontre avec le premier ministre Doug Ford plus tôt cette semaine.

Embauche d'un nouveau chef au début du mandat

L'une des questions les plus importantes pour la Commission des services policiers d'Ottawa au cours de ce mandat sera l'embauche d'un nouveau chef, puisque le contrat du chef Charles Bordeleau se termine ce printemps.

Mme Deans affirme qu'il est trop tôt pour dire si le comité d’embauche regardera du côté de la GRC ou ailleurs au pays, mais elle s'intéresse particulièrement au leadership.

Nous allons chercher des gens qui ont de l'expérience et des connaissances, je pense que nous devrions tenir compte de la diversité si c'est possible, a déclaré Mme Deans. Mais en fin de compte, nous choisirons la meilleure personne pour occuper ce travail.

Avec les informations de Joanne Chianello

Ottawa-Gatineau

Politique municipale