•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le froid en novembre a fait grimper la facture, prévient Hydro-Québec

Photo du fleuve prise à partir du Quai des Cageux.

Novembre a été un mois très froid à Québec.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Les températures exceptionnellement froides du mois de novembre coûteront cher aux Québécois, signale Hydro-Québec.

La société d'État a prévenu ses abonnés que leur facture serait plus salée par rapport aux moyennes des précédents mois de novembre.

Les résidents d'un appartement 5 1/2 doivent s'attendre à payer environ 3 $ de plus pour le mois, tandis que les propriétaires d'une maison de 158 mètres carrés verront une augmentation moyenne de 18 $.

Il s'agit d'une hausse en moyenne de 8 %.

Le prix de la facture va cependant varier d'un logement ou d'une maison à l'autre, selon le nombre d'habitants et la qualité de l'isolation, a expliqué en entrevue le porte-parole d'Hydro-Québec, Cendrix Bouchard.

Les abonnés qui effectuent des versements égaux sur l'année ne verront pas les répercussions de cette hausse à court terme, mais ils doivent garder en tête que leur facture pourrait être finir par être plus élevée, a-t-il ajouté.

Le chauffage compte généralement pour environ 55 % de la facture d'hydroélectricité, et l'eau chaude, environ 20 %, selon la société d'État. C'est donc sur ces deux secteurs qu'il faut se concentrer pour économiser l'énergie, conseille-t-elle.

Les Québécois pourraient notamment diminuer la température d'un ou deux degrés Celsius dans des pièces inutilisées ou pendant la nuit, et prendre des douches moins longues, a suggéré M. Bouchard.

« Ce sont toutes sortes de petits trucs, mais qui, lorsqu'on les additionne, peuvent faire une différence », a-t-il soutenu.

Environnement

Économie