•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gel de taxes partiel à L’Ancienne-Lorette pour 2019

L'Ancienne-Lorette Hôtel de ville Salle du Conseil Municipale
Les propriétaires de résidences de L'Ancienne-Lorette profiteront d'un gel de taxe en 2019. Les taxes pour l'aqueduc, les égouts et la collecte des déchets demeurent également inchangées. Photo: Radio-Canada / Sébastien Vachon
Radio-Canada

Les propriétaires de résidences de L'Ancienne-Lorette profiteront d'un gel de taxe en 2019. Les taxes pour l'aqueduc, les égouts et la collecte des déchets demeurent également inchangées.

Les propriétaires d’immeubles de six logements et plus feront toutefois les frais d’une nouvelle loi provinciale, qui exige que ces bâtiments soient taxés au moins autant que les résidences unifamiliales.

L’Ancienne-Lorette a donc été forcée d’augmenter de 6,6 % le taux de taxation pour les immeubles de 6 logements et plus sur son territoire.

À la fin de 2019, la dette de L’Ancienne-Lorette devrait légèrement augmenter pour atteindre 33 millions de dollars. Selon les projections, la dette devrait grimper à 41,3 millions de dollars en 2023.

« Il y a beaucoup de choses qui vont se régler dans les deux prochaines années là-dedans », a répondu le maire Émile Loranger à un citoyen qui s’inquiétait du niveau d’endettement.

Le magistrat mise sur la poursuite intentée contre la Ville de Québec au sujet de la quote-part payée à l’agglomération pour assainir les finances de sa ville.

L’Ancienne-Lorette a gagné sa cause en cour supérieure, mais le débat doit se poursuivre devant la Cour d’appel, à la demande de la Ville de Québec.

Dans l’ensemble, le conseil municipal a présenté un budget de fonctionnement équilibré à 32,2 millions de dollars, en hausse de 2,27 %.

Quote-Part

La quote-part payée pour les services d’agglomération a été revue à la baisse, à 15,35 millions de dollars.

Lors du procès, l’agglomération de Québec avait admis avoir surfacturé certains services, et L’Ancienne-Lorette a reçu un chèque de 4,5 millions de dollars.

Ces erreurs de calcul de la part de l’agglomération devraient se traduire par des économies annuelles de 575 000 $ pour L’Ancienne-Lorette.

La quote-part représente 47,6 % du budget total de la ville défusionnée.

Québec

Affaires municipales