•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une équipe de crosse chante Baby It's Cold Outside, certains dénoncent le geste

Des joueurs du Rush de la Saskatchewan après leur défaite en finale de la Ligue nationale de crosse en 2017.
Des internautes désapprouvent l'utilisation de la musique Baby It's Cold Outside par le Rush de la Saskatchewan lors de leur dernier match. Photo: CBC
La Presse canadienne

Des internautes désapprouvent la décision de l'équipe Rush de la Saskatchewan de jouer la chanson de Noël Baby It's Cold Outside lors d'un match de crosse contre les Roughnecks de Calgary, samedi dernier.

Ce jour-là, l’équipe a invité ses partisans à chanter à l’unisson cette controversée chanson durant la mi-temps. Les paroles étaient affichées sur des écrans géants du stade.

Une chanson de 1944

Cette décision a irrité plusieurs internautes qui n’ont pas manqué de l’exprimer sur la page Facebook du Rush de Saskatchewan.

Vous ne faites que vous moquer de tous ceux qui trouvent cette chanson un peu dérangeante, particulièrement dans le climat politique actuel, critique ainsi un internaute.

D'autres reprochent aux paroles de cette chanson, qui remontent à 1944, de présenter sur un jour favorable ce qui ressemble à du harcèlement envers les femmes.

Par ce geste, une équipe masculine d'athlètes professionnels fait savoir que toute la discussion sur le consentement est dérisoire, une plaisanterie. Ayez un peu plus de classe la prochaine fois, fustige un autre internaute.

Message reçu

Le propriétaire du Rush de la Saskatchewan, Bruce Urban, explique que l’équipe voulait simplement créer un peu de distraction avec ce qu’il appelle « une chanson de Noël charmeuse et amusante ».

Pour lui, cela montre à quel point la société est devenue très sensible.

À tous ceux qui sont sensibles, j’ai compris. Je suis tout à fait pour les discussions sur l'égalité des droits entre les hommes et les femmes[...]. Mais il ne faut pas s’emporter non plus, ajoute-t-il.

Depuis le mouvement #Moiaussi, plusieurs stations de radio, au Canada et aux États-Unis, ont banni cette chanson de leurs ondes cette année.

Après en avoir fait autant, CBC est revenue sur sa décision en réintégrant la chanson dans sa liste d’écoute,cette semaine, après une demande des auditeurs.

Saskatchewan

Égalité des sexes