•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget de 10 M$ pour la MRC de la Matanie

L'immeuble de la MRC de la Matanie.
L'immeuble de la MRC de la Matanie Photo: Radio-Canada / Brigitte Dubé
Radio-Canada

Le budget 2019 adopté par la MRC de la Matanie prévoit des revenus de près de 10 millions de dollars. Il s'agit d'une augmentation d'environ 1,3 million par rapport à 2018.

Un texte de Brigitte Dubé

Le préfet de la MRC, Denis Santerre, explique cette augmentation entre autres par la collecte des contributions des municipalités pour les services supralocaux, qui sera dorénavant assumée par la MRC. Ces montants seront toutefois remis à la Ville de Matane.

Les dépenses prévues seront de l’ordre de plus de 9,5 millions de dollars. De nouveaux postes seront créés et la MRC doit acquérir de nouveaux équipements.

Parmi les faits saillants de ce budget, on note l’embauche d’une directrice du développement économique et territorial et de la stimulation de l’industrie agricole, Isabelle Gauthier. Ce nouveau poste est créé pour compenser la perte des ressources survenue avec la dissolution du Centre local de développement (CLD) en 2015.

Aide aux agriculteurs

Denis Santerre mentionne aussi que la MRC accordera une plus grande place au développement agricole en favorisant notamment la transmission des entreprises.

Vaches et veaux dans un champ en Matanie, au Bas-Saint-Laurent.Vaches et veaux dans un champ en Matanie Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

La MRC compte de plus protéger la région contre le phénomène d’accaparement des terres. C’est une priorité, estime Denis Santerre. Il faut répondre aux agriculteurs. Ils sont venus nous voir en assemblée et nous ont demandé : "Vous faites quoi pour l’agriculture?" On s’est pris en main et on a amené un plan d’action. Ils ont vu ce que c’était, donc on travaille là-dessus en ce moment.

La MRC entend aussi intensifier le développement touristique. L’accueil et la rétention de nouveaux arrivants pour contrer la pénurie de main-d’œuvre figurent également dans les priorités, en collaboration avec le Service d’accueil des nouveaux arrivants de la Matanie (SANAM).

La MRC prévoit en outre la tenue de consultations publiques sur l’énoncé de vision stratégique qui donnera les orientations futures de la MRC.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Affaires municipales