•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pédiatres ontariens peinent à mettre la main sur des vaccins contre la grippe

Un vaccin contre la grippe
Beaucoup de pédiatres de Toronto se disent frustrés de ne pas avoir accès à suffisamment de doses du vaccin contre la grippe. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La frustration règne chez de nombreux pédiatres de la province qui peinent à se procurer des vaccins contre la grippe à l'approche de la saison hivernale.

Un texte de Jean-François Morissette

Le Dr Jay Dahman, dont la clinique Downsview Pediatric Urgent Care est située dans le nord de Toronto, croit qu’une mauvaise gestion est à l’origine de ce problème.

Il y a eu beaucoup d’erreurs de livraison dans les dernières semaines, déplore-t-il.

Le pédiatre affirme avoir commandé près de 200 doses du vaccin contre la grippe par injection au cours de la dernière semaine, mais n’en a reçu qu’une vingtaine.

Un homme avec un stéthoscope sur les épaules.Dr Jay Dahman. Photo : Radio-Canada

Cette frustration est partagée par le Dr Rahul Saxena, qui souligne que chaque médecin doit soumettre une demande en ligne s’il veut recevoir des doses pour la semaine suivante. Bien souvent, dit-il, ses commandes n’arrivent pas à son cabinet ou elles ne sont pas complètes quand il les reçoit.

Le Dr Saxena note que ce problème d’approvisionnement lui complique la vie lorsqu’il doit commander de nouvelles doses de vaccins, parce qu’il ne sait pas combien il en recevra pour ses patients.

Selon lui, il s’agit d’un problème de gestion du bureau de santé publique de l’Ontario.

Le Dr Dahman est du même avis et déplore également la lourdeur administrative des commandes de vaccins.

Il y a trop de gestionnaires et trop de directeurs dans le domaine de la santé qui se relancent la balle constamment, soutient-il.

Un homme fouillant dans un frigo pour des médicaments.Dr Jay Dahman Photo : Radio-Canada

Le Dr Dahman estime que les problèmes de livraison créent beaucoup de frustration auprès des parents de ses patients.

Il y a des dizaines de parents qui me demandent de vacciner leurs enfants, mais je dois leur répondre que je n’ai pas accès à suffisamment de doses.

Le Dr Jay Dahman

Le pédiatre mentionne que ces problèmes de gestion l’empêchent de donner le vaccin contre la grippe à des patients à risque qui souffrent de maladies chroniques, comme l’épilepsie.

Les patients à risque ont besoin de recevoir ce vaccin et les services de santé publique doivent nous donner les doses si nous voulons faire notre travail, conclut-il.

Marko Markovinocic affirme attendre depuis quatre semaines afin que son fils puisse recevoir le vaccin. Il trouve « inquiétant » de voir que des médecins n’ont pas accès à des doses du vaccin contre la grippe.

Un homme avec des lunettesMarko Markovinocic. Photo : Radio-Canada

Il note qu'en attendant que son enfant reçoive le vaccin, il tentera de limiter la présence de germes pour qu'il ne tombe pas malade.

Manque de transparence

Selon le Dr Hirotaka Yamashiro, pédiatre et président de l’Alliance des pédiatres de l’Ontario, le problème des Drs Dahman et Saxena n’est pas unique. Il déplore le manque de transparence des autorités de santé publique, qui ne disent pas combien de doses sont disponibles.

Elles ne semblent pas se soucier du nombre de patients que nous avons ou de la façon dont nous voulons les soigner.

Le Dr Hirotaka Yamashiro

Il trouve lui aussi que le processus est compliqué et peu fiable. Le médecin rapporte que, bien souvent, il y a des erreurs dans le nombre de doses reçues.

Si nous arrivons à un moment où nous n’avons presque plus de doses, il n’y a juste aucun moyen de recevoir une nouvelle commande plus rapidement, explique-t-il.

Le pédiatre souligne que le problème n’est pas limité à Toronto, mais qu'il dépend grandement des autorités de santé publique.

Des doses disponibles

Selon le ministère de la Santé et des Soins de longue durée, 4,3 millions de doses du vaccin contre la grippe ont été distribuées en Ontario en date du 7 décembre 2018.

Un porte-parole du Ministère ajoute que les vaccins contre la grippe sont offerts sur demande et que les médecins peuvent les réclamer auprès des autorités.

Ce même porte-parole affirme que le Ministère va enquêter sur les problèmes d'approvisionnement de ces médecins.

Du côté du bureau de la santé publique de Toronto, on lance la balle au ministère de la Santé et des Soins de longue durée, assurant ne pas être responsable du stockage des doses.

On assure toutefois que la vaccination est une priorité afin d’améliorer la santé de la population.

Toronto

Vaccination