•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois-Rivières réussit à recruter assez de travailleurs pour ses patinoires extérieures

Un homme qui déneige la patinoire

Une patinoire extérieure à Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les patinoires extérieures de Trois-Rivières devraient finalement être prêtes à temps pour la période des fêtes, si la température est favorable. Plus tôt cet hiver, la Ville craignait de ne pas pouvoir ouvrir toutes ses patinoires en raison d'un problème de recrutement de personnel.

Un texte de Marilyn Marceau

La Ville a besoin d’une trentaine de préposés pour pouvoir entretenir et surveiller les 32 patinoires du territoire.

Elle a récemment lancé un cri du coeur pour publiciser le fait qu’elle cherchait des travailleurs et cela a porté fruit.

La Ville a réussi à embaucher une trentaine de préposés aux patinoires.

Elle en est à finaliser ces embauches. Elle doit notamment finir de vérifier si les candidats ont des casiers judiciaires impliquant des enfants, par exemple.

La Ville a augmenté le salaire des préposés aux patinoires l’an dernier, le faisant passer de 12 $ à 14 $ l’heure, parce qu’elle avait aussi eu du mal à recruter des travailleurs, en raison de la pénurie de main-d’oeuvre qui sévit dans plusieurs secteurs de l'économie.

À temps pour les fêtes?

Pour l'instant, seule la patinoire extérieure réfrigérée Bleu blanc bouge est ouverte au public depuis le 6 décembre.

Les employés commenceront pour la plupart dans la nuit de mardi à mercredi à arroser les autres patinoires extérieure, dans l’espoir qu’elles soient accessibles à temps pour le congé des fêtes. Tout dépendra de la température.

Pour ce faire, il nous faudrait environ une trentaine d'heures consécutives où le mercure est -12 et moins, question d'avoir une glace uniforme et sécuritaire pour les utilisateurs, explique le responsable des relations publiques et des médias à la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant.

Les préposés aux patinoires travaillent en moyenne 25 heures par semaine durant environ 12 semaines, selon les besoins et la température.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Patinage