•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La politique sur les violences à caractère sexuel est adoptée à l’UQAC

Une femme dont le visage est caché par ses mains en premier plan, paume droite sur poing gauche.
La politique pour contrer les violences à caractère sexuel à l'UQAC est adoptée. Photo: iStock
Radio-Canada

Le conseil d'administration de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) a adopté sa nouvelle politique pour contrer les violences à caractère sexuel.

L'établissement commencera par embaucher un protecteur universitaire dès cet hiver pour recueillir les plaintes.

Les relations entre les professeurs et les étudiants sont désormais interdites

Le vice-recteur et secrétaire général de l’UQAC souligne que l’approche a été choisie à la suite d’une consultation des membres de l’Université.

C’est une approche qui reflète sans doute les moeurs du temps, c’est-à-dire que visiblement les gens de la communauté ont considéré qu’elle était préférable dans les circonstances

Alexandre Cloutier, vice-recteur et secrétaire général de l'UQAC

Réaction positive

Le Mouvement des associations générales de l'UQAC accueille positivement l'adoption de la politique par le conseil d’administration.

Une femme en position d'entrevue. Elle est à l'UQAC.La secrétaire générale du Mouvement des associations générales étudiantes de l'UQAC, Catherine Fortin, salue l'adoption de cette politique. Photo : Radio-Canada

Elle offre par ailleurs son aide à l'UQAC dans les prochains mois pour aider à sa mise en place.

Par exemple, le fait que ça sorte au-delà de l’UQAC, le fait que les relations entre personnes d’autorité et les étudiants soient proscrites, c’est des choses qu’on revendiquait un peu plus, qui ont été acceptées donc on est très satisfaits, affirme la secrétaire générale Catherine Fortin.

Des formations sur la nouvelle politique seront aussi données à toute personne ayant des liens avec l'établissement.

Les nouvelles normes seront graduellement mises en place d’ici le 1er septembre.

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation