•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux élus municipaux autochtones sont les premiers à utiliser un nouveau serment

Portrait d'un homme dans un bureau.
Gaëtan Baillargeon avait indiqué la semaine dernière qu’il ne pouvait prêter serment d’allégeance à la reine puisque la couronne représente notamment les pensionnats autochtones. Photo: Radio-Canada / Francis Bouchard
Radio-Canada

Deux élus municipaux autochtones du Nord de l'Ontario sont assermentés à leur poste, mardi, sans prêter allégeance à la reine.

Le conseiller Gaëtan Baillargeon de Hearst et la mairesse de la petite municipalité de Shuniah, près de Thunder Bay, Wendy Landry, sont les premiers élus municipaux à prononcer un serment alternatif pour les personnes autochtones.

Le ministre des Affaires municipales et du Logement, Steve Clark, a autorisé cette nouvelle déclaration de membre élu après avoir été informé de la situation de M. Baillargeon.

Steve ClarkLe député conservateur de la circonscription Leeds-Grenville, Steve Clark. Photo : Radio-Canada / Frédéric Pepin

M. Baillargeon a été contraint d’abandonner son poste puisqu’il a refusé de prêter serment à la reine lors de la cérémonie d’assermentation du 3 décembre dernier.

La formule alternative contient une section qui reconnaît qu’une déclaration d’allégeance à la reine pour une personne autochtone serait incompatible avec leurs points de vue en relation avec la Couronne et les peuples indigènes.

La nouvelle assermentation de Gaëtan Baillargeon s'est déroulée lors d’une réunion extraordinaire du conseil municipal de Hearst mardi en fin d’après-midi. Puisqu’il avait renoncé à son poste, le conseil devait d’abord le nommer comme conseiller municipal.

Gaëtan Baillargeon se dit heureux de la nouvelle déclaration qui lui permet de reprendre sa place au conseil municipal.

Je vais pouvoir servir les gens qui m’ont élu. Je suis vraiment content que le reste de l’Ontario et, peut-être, les autres provinces vont pouvoir suivre ce qui a été changé, affirme Gaëtan Baillargeon.

Le maire de Hearst, Roger Sigouin, est satisfait du changement du serment d’allégeance et de la présence de Gaëtan Baillargeon à la table du conseil.

Le nouveau serment également utilisé dans le Nord-Ouest

Le nouveau serment d’allégeance tombe bien pour la mairesse de Shuniah, Wendy Landry.

Portrait de Wendy Landry, la mairesse de Shuniah dans le nord-ouest de l'Ontario.Mme Landry est devenue la première mairesse autochtone en Ontario lors de son élection en 2014. Photo : CBC/Cathy Alex

La cérémonie d’assermentation du conseil municipal de cette municipalité était prévue ce mardi.

Mme Landry utilisera la nouvelle déclaration alors qu’elle est assermentée pour un deuxième mandat.

Elle dit qu’elle a félicité Gaëtan Baillargeon pour sa prise de position.

C’est un signe des temps. C’est un temps de réconciliation et un bon moment pour regarder ces vieilles façons de faire, affirme Mme Landry.

Il y a très peu d’élus municipaux autochtones en province.

Politique municipale

Politique