•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le statut bilingue recherché pour les bureaux de poste des communautés francophones

Un homme marche près d'une camionnette de Postes Canada.
Le statut bilingue garantirait la pérénité des services en français pour les Fransaskois. Photo: Radio-Canada

L'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) va entamer des discussions avec Postes Canada pour assurer la pérennité des services en français dans la province. L'ACF souhaite que les bureaux de poste obtiennent le statut bilingue dans les communautés francophones.

L’annonce a été faite à la réunion de l’Assemblée des députés communautaires qui s’est tenue la fin de semaine dernière. Elle intervient quelques mois après des démêlés pour préserver les services postaux en français dans certaines communautés de la province.

Le statut bilingue obligerait légalement l’entreprise à fournir un service en français dans ces communautés.

Ce n’est pas le cas du bureau de Postes Canada de Bellegarde, au sud-est de la Saskatchewan, qui offre pourtant des services en français depuis des décennies.

Ces services ont failli être supprimés lorsque le seul employé bilingue du bureau de poste a pris sa retraite cette année. Comme ce bureau n’a pas le statut bilingue, Postes Canada n’avait pas l’obligation d’embaucher une personne bilingue pour pourvoir le poste vacant.


Des citoyens vigilants

En entrevue à l'émission Point du jour mardi, deux Fransaskois ont parlé de ce qui s'est passé au sujet des services en français de Postes Canada dans leur région.

On avait peur, parce qu’on pensait que ce bureau allait être fermé, mais on ne voulait pas que ça arrive, confie Joe Poirier, un résident de Bellegarde.


Grâce à la mobilisation de la communauté, le bureau de poste de Bellegarde continue d’offrir un service en français.

Pauline Gaudet reçoit des services postaux en français à Saint-Isidore de Bellevue grâce à deux employées bilingues de ce bureau de poste, mais là encore, Postes Canada n’est pas tenue de fournir ses services dans les deux langues officielles.


Nous sommes très chanceux, reconnaît-elle. Avoir quelqu’un de bilingue, c’est excellent. Elle est toutefois réaliste. Avec ce qui s’est passé à Bellegarde, elle sait qu’elle n’est pas à l’abri de la menace d’interruption des services en français à l’avenir.

On n’a pas eu cette menace encore, mais si ça vient à ce point-là, c’est certain qu’on va se battre.

Pauline Gaudet

Désignation de bureau bilingue

Postes Canada désigne les bureaux qui ont le statut bilingue en fonction de la proportion de la population francophone.

En réponse à une plainte de la communauté francophone de Sudbury, en Ontario, cette année, le Commissaire aux langues officielles du Canada a recommandé à Postes Canada de mener une consultation auprès de la communauté dans le processus de désignation des bureaux bilingues.

Saskatchewan

Société