•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il n'y aura pas de reconstruction » chez les Remparts

Patrick Roy, directeur général et entraîneur-chef des Remparts de Québec, la veille du début du camp d'entraînement de son équipe en août 2018
Patrick Roy, directeur général et entraîneur-chef des Remparts de Québec Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie
Radio-Canada

Les Remparts se retrouvant en milieu de peloton au classement de la LHJMQ pour une 4e saison consécutive, Patrick Roy n'a pas décidé s'il sera acheteur ou vendeur durant la période des transactions des Fêtes. Mais parole de l'entraîneur et directeur général, « il n'y aura pas de reconstruction ici ».

Pointant au 10e rang de 18 équipes dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), les Remparts se retrouvent en terrain connu à quelques jours de l'ouverture de la période des transactions s'échelonnant du 16 décembre au 6 janvier.

« Toutes les options » sont évaluées, a d’abord avancé Patrick Roy, après l’entraînement, mardi matin, avant d'écarter deux possibilités. Sa troupe ne sera évidemment pas dans la course pour obtenir des joueurs d’impact comme Pierre-Olivier Joseph ou Noah Dobson, pas plus qu’elle ne se lancera dans une véritable reconstruction en échangeant plusieurs bons éléments contre des choix au repêchage.

« On n’a pas un amphithéâtre qui nous permet de reconstruire. Ça va peut-être être un pas de côté, comme on a déjà dit dans le passé. Mais on n’est pas là. Pour le moment, ça ne me donne rien d’avancer des choses qui vont peut-être changer dépendamment du marché. »

Une équipe excitante pour ramener les partisans

C’est que sans jamais croupir dans les bas fonds du classement, les Remparts n’ont pas eu une formation pouvant rivaliser avec les puissances du circuit depuis l’édition 2014-2015, hôte de la Coupe Memorial. Et selon le diable rouge en chef, cela explique au moins en partie la baisse d’achalandage au Centre Vidéotron.

Si je veux ramener le monde, il va falloir avoir une équipe qui compétitionne soir après soir avec les meilleurs. Il faut être patient à ce niveau-là et bien repêcher.

Patrick Roy, entraîneur-chef des Remparts de Québec

Sauf que Patrick Roy demeure confiant de parvenir à ramener des spectateurs dans les gradins sans avoir à reconstruire. Il rappelle qu’il a déjà dans sa manche 14 choix durant les cinq premières rondes des deux prochains repêchages. Et surtout, les siens ont finalement un choix de première ronde, au printemps prochain.

« Si on ne bouge pas, on ne bouge pas. Si on bouge, on bouge. J’aime mon équipe en ce moment », a-t-il conclu, avouant que son téléphone ne sonne pas beaucoup.

Igor Martynov et Philipp KurashevPhilipp Kurashev (à droite) tentera de percer la formation suisse au Mondial junior pour une deuxième année. Photo : La Presse canadienne / Mark Blinch

Kurashev s’envole pour la Suisse

L’entraîneur-chef des Remparts n’a par ailleurs pas tari d’éloges envers l’attaquant Philipp Kurashev, qui s’envole demain vers la Suisse pour participer au camp de l’équipe nationale en vue du Mondial junior.

« Moi, c’est drôle, je le vois jouer dans la Ligue nationale très rapidement. Si ce n’est pas l’année prochaine, ce sera la suivante. Son jeu est solide. Il va au filet. Les replis défensifs sont excellents et il fait une bonne job sur les mises au jeu », a encensé Roy au sujet de celui qui trône au sommet des marqueurs de l’équipe avec 18 buts et 43 points en 33 matchs cette saison.

Ayant déjà porté les couleurs helvétiques, l’an dernier, au Mondial junior, le principal intéressé est pour sa part demeuré humble­. Certes, les entraîneurs de la formation suisse espèrent le voir jouer un rôle de leader, mais il doit avant tout gagner son poste dans l’édition actuelle.

« C’est évidemment un rêve de jouer au Mondial junior et espérons que je pourrai le faire encore cette année. L’an dernier je ne savais pas à quoi m’attendre. Cette fois je sais et j’espère pouvoir utiliser ça à mon avantage. »

Québec

Hockey