•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rénover ou construire une nouvelle caserne incendie à Rivière-du-Loup?

Plusieurs travaux seront nécessaires à la caserne incendie de Rivière-du-Loup.

La Ville de Rivière-du-Loup pourrait choisir de construire une caserne neuve, si les coûts de rénovation de l'édifice Rosaire-Gendron sont trop élevés.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Radio-Canada

Les élus de Rivière-du-Loup ont rejeté les trois soumissions reçues pour la rénovation de l'édifice Rosaire-Gendron qui abrite, entre autres, la caserne de pompiers.

La plus basse des soumissions était de 8,3 millions de dollars. Selon la mairesse, Sylvie Vignet, ce prix était beaucoup trop élevé puisque Québec ne finance que le tiers d'un tel projet et que des imprévus peuvent survenir lors de la rénovation d'anciens édifices.

La mairesse de Rivière-du-Loup Sylvie Vignet.

La mairesse de Rivière-du-Loup Sylvie Vignet.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

La mairesse ajoute que l'administration municipale doit réduire la taille du projet de rénovation ou encore trouver un emplacement stratégique pour construire une nouvelle caserne. Rejetée pendant longtemps, la construction d'une nouvelle caserne incendie semble trouver un écho de plus en plus favorable chez les élus.

Au cours des prochaines semaines, les fonctionnaires de la Ville poursuivront l'étude de cette option. Une décision sera prise dans ce dossier au début de 2019.

Le seul hic qu'on a pour une nouvelle caserne, c'est qu'on veut s'assurer du temps de réponse pour un appel dans les différents quartiers.

Sylvie Vignet, mairesse de Rivière-du-Loup
De nombreuses infiltrations d'eau sont visibles à l'intérieur de la caserne incendie de Rivière-du-Loup.

De nombreuses infiltrations d'eau sont visibles à l'intérieur de la caserne incendie de Rivière-du-Loup.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Les élus aimeraient que le projet de caserne incendie ne coûte pas plus de 6 millions $.

En parallèle, la Ville tente de trouver une entente avec une tierce partie qui pourrait louer des locaux dans l'édifice. Ces nouveaux revenus seraient réinvestis pour la rénovation de l'édifice Rosaire Gendron.

Mais pour le moment, la mairesse Vignet refuse de préciser qui pourrait faire équipe avec la Ville dans ce dossier.

D'après les informations de Patrick Bergeron

Bas-Saint-Laurent

Infrastructures