•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CAQ remporte une 75e circonscription au Québec

Nancy Guillemette, François Legault et Andrée Laforest
Nancy Guillemette, son chef, François Legault, et les autres députés caquistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Photo: Radio-Canada / Mélissa Paradis
Radio-Canada

L'ancien comté de Philippe Couillard est passé lundi soir aux mains de la CAQ. La candidate Nancy Guillemette a été élue députée de Roberval, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, permettant ainsi à la formation de remporter une 75e circonscription.

Dans son discours de victoire, Nancy Guillemette a affirmé que la vague caquiste du 1er octobre avait probablement aidé à la faire élire.

Elle a toutefois mentionné qu’il s’est écoulé deux mois depuis l’arrivée au pouvoir de la CAQ et que cela aurait aussi pu influencer les électeurs.

Nancy Guillemette est félicitée par un électeur le soir de sa victoire. Il lui serre la main.La nouvelle députée de Roberval, Nancy Guillemette, en compagnie d'un partisan. Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

La nouvelle députée estime que les électeurs ont choisi la candidate et non seulement un parti. Elle a obtenu 54,5 % des voix.

Avant d’être une députée de la CAQ, je serai la députée de la circonscription de Roberval. C’est sûr qu’il y a des choses que je vais leur rappeler. On a déjà parlé de certains dossiers. C’est sûr que je vais porter les dossiers de la circonscription de Roberval à la colline, a-t-elle déclaré.

Le premier ministre du Québec et chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, estime pour sa part que cette élection partielle représentait un test pour sa formation.

Le lac est bleu, bleu CAQ! Le Saguenay-Lac-Saint-Jean qui, avant le 1er octobre, n’avait aucun député sur cinq de la CAQ en a maintenant quatre. Bravo! Merci aux gens du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

François Legault, premier ministre du Québec et chef de la Coalition avenir Québec

Déception chez les libéraux

Le candidat défait William Laroche et le chef intérimaire du Parti libéral, Pierre ArcandLe Parti libéral n'est pas parvenu à conserver la circonscription de Roberval. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Le candidat libéral termine au troisième rang derrière le péquiste Thomas Gaudreault. William Laroche a récolté 15,2 % des suffrages.

On peut le prendre comme une vague de changement qui suit Roberval pour l’instant. Une vague. Le terrain était propice à cette vague, mais par contre, je vais revenir.

William Laroche, candidat du Parti libéral du Québec

William Laroche était accompagné du chef intérimaire du Parti libéral du Québec.

Visiblement, les électeurs ont voulu voter de la même façon que plusieurs Québécois certainement le 1er octobre dernier. Je pense que l’un des arguments qui était très présent dans cette campagne électorale, c’était de dire : “Nous, on veut être du côté du pouvoir”. C’est clairement ce que les électeurs ont choisi, a affirmé Pierre Arcand.

Gaudreault deuxième, mais fier

Thomas Gaudreault enlace une femme. Le candidat du Parti québécois Thomas Gaudreault et la responsable des communications de sa campagne Vanessa Girard Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon-Lalancette

Le candidat Thomas Gaudreault a affirmé qu’il était fier de terminer la course au deuxième rang avec 17,5 % des votes.

Selon lui, c’est la preuve que le Parti québécois est toujours bien vivant.

Oui, je suis deuxième, mais les votes que j’ai eus, ce sont des votes qui sont sincères. Ce sont des gens qui ont été là pour moi jusqu’à la fin.

Thomas Gaudreault, candidat du Parti québécois

Québec solidaire tire un bilan positif

Une centaine de partisans de Québec solidaire sont venus saluer le candidat Luc-Antoine Cauchon. Il termine avec 10,3 % des voix.

Vous voyez l’ambiance qu’il y a ici, c’est vraiment excellent. Vous voyez que ce ne sont pas juste des têtes blanches. Il y a une belle jeunesse qui est là. C’est le fun

Luc-Antoine Cauchon, candidat de Québec solidaire

Le parti n’a pas remporté la circonscription, mais selon la co-porte-parole, Manon Massé, son nombre de membres est en augmentation. « C’est pas fini, c’est juste un début pour Québec solidaire », a-t-elle déclaré.

Luc-Antoine Cauchon, Manon Massé et des militantsLuc-Antoine Cauchon a terminé au quatrième rang. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Politique provinciale

Politique