•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de New Richmond peine à recruter des journaliers

Hôtel de ville de New Richmond.
Hôtel de ville de New Richmond. Photo: Radio-Canada / Pierre Cotton

La pénurie de main-d'œuvre sévit aussi dans le milieu municipal. Selon la Ville de New Richmond, il est de plus en plus difficile de recruter des journaliers, ces ouvriers qui peuvent accomplir toutes sortes de tâches, comme l'entretien des trottoirs en hiver.

Le directeur général de la Ville, Stéphane Cyr, affirme que les difficultés à trouver des employés généralistes ont commencé il y a deux ou trois ans. Récemment, la Ville a même dû afficher un poste de journalier saisonnier à trois reprises, avant de recevoir des candidatures.

M. Cyr croit que les municipalités pourraient faire face à de grands défis dans les prochaines années, particulièrement pour des tâches aussi essentielles que le déneigement.

Il n’y a rien de plus essentiel que ça dans une municipalité : l’aqueduc, l’égout, le déneigement, la voirie.

Stéphane Cyr, directeur général de la Ville de New Richmond

Il y a des métiers dans le monde municipal où le recrutement est plus difficile, mentionne M. Cyr. Dans l’avenir, il faudra être inventif et se doter de bonnes conditions de travail.

Un travailleur utilise une pelle rouge.Un travailleur ramasse de la neige Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Stéphane Cyr explique les exigences liées aux postes en déneigement font en sorte que le recrutement est de plus en plus difficile. Dans le site de la Ville de New Richmond, on peut lire qu’il faut, entre autres, posséder un diplôme de secondaire 5 et détenir un permis de conduire.

La Ville de New Richmond compte une quarantaine d'employés.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Emploi