•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le meurtrier de Victoria Stafford transféré dans un établissement à sécurité moyenne

Un homme dans une voiture
Michael Rafferty purge une peine pour le meurtre de Tori Stafford Photo: La Presse canadienne / Dave Chidley

Alors que Terri-Lynne McClintic, qui a participé au meurtre de la petite Victoria Stafford, a été renvoyée en prison après un séjour dans une clinique de ressourcement autochtone, son complice dans l'assassinat, Michael Rafferty, a été transféré dans une prison à sécurité moyenne en mars.

Le transfert a été révélé par Rodney Stafford, père de la fillette assassinée alors qu’elle était âgée de huit ans, dans une longue publication sur sa page Facebook. CBC News a par la suite confirmé la nouvelle.

Un hommeRodney Stafford, le père de Victoria Stafford Photo : Radio-Canada

« J'ai appris aujourd'hui que Michael Rafferty - l'homme responsable de toutes les actions du 8 avril 2009, enlèvement, viol brutal, meurtre et dissimulation d'éléments de preuve - avait été transféré de son centre de sécurité maximale à une prison à sécurité moyenne en mars », écrit M. Stafford.

Il a ajouté que le Service correctionnel du Canada (SCC) ne l'avait pas informé du transfert effectué le printemps dernier. Il n'a pas non plus été informé du transfert lors d'une récente réunion avec la commissaire du service correctionnel, Anne Kelly.

« Une autre question esquivée », écrit M. Stafford dans son message Facebook. « Le Service correctionnel du Canada a besoin d'une révision immédiate. »

M. Stafford a déclaré avoir appris l'existence du changement de statut de Rafferty uniquement parce qu'il avait demandé des informations au Service correctionnel du Canada. Il dit que le service lui a répondu qu’il « n'y a vraiment pas eu beaucoup d'activités dans le dossier de Rafferty, voulez-vous toujours que je vous transmette les informations? »

« Je suis content de l'avoir fait », dit-il sur Facebook.

La question a d'ailleurs été soulevée au Parlement d'Ottawa par un député conservateur, lundi. « Le ministre peut-il nous dire si c'est est vrai, si Michael Rafferty est derrière les barreaux où il devrait être ou s'il est dans un confortable pavillon de guérison quelque part dans les bois? », a demandé la leader conservatrice à la Chambre, Candice Bergen.

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, lui a répondu ainsi :« je vais examiner les faits pour m'assurer que toutes les règles et procédures appropriées ont été suivies et que les Canadiens sont en sécurité ».

Mme Bergen faisait référence au Pavillon de ressourcement Okimaw Ohci, où la complice de Rafferty, Terri-Lynne McClintic, avait été envoyée en septembre dernier. La nouvelle avait fait beaucoup de bruit sur la Colline.

Selon la lettre du SCC à Stafford et lue par CBC News, Rafferty a été transféré en mars de l’institution de Port Cartier, établissement à sécurité maximale à environ 600 km au nord-est de la ville de Québec, à l’institution La Macaza, une installation à sécurité moyenne de 190 km au nord-ouest de Montréal.

Rafferty a été transféré pendant une période où M. Stafford n'était pas disponible pour répondre aux questions des responsables du SCC.

« Cette lettre contient des informations sur les événements qui se sont produits entre le moment où votre statut de notification a été suspendu en raison de la perte du contact et le moment où votre statut de notification a été réactivé, en particulier entre le 28 novembre 2016 et le 20 août 2018 », indique la lettre.

Justice

Justice et faits divers