•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gazoduq Inc. dépose son avis de projet

Une carte qui présente un large corridor où pourrait passer un gazoduc de 750 kilomètres de longueur.

Le tracé final n'est pas encore déterminé dans ce corridor de 750 kilomètres de long par 60 kilomètres de largeur.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'entreprise Gazoduq vient de déposer un avis pour son projet de conduite de gaz naturel de 750 kilomètres qu'elle souhaite construire entre le nord-est de l'Ontario et la future usine de liquéfaction de gaz à Saguenay. Il s'agit de la première étape des évaluations imposées par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Un texte de Gilles Munger

Le projet de 4,5 milliards de dollars devra aussi être soumis à la Commission des territoires agricoles et à l'Office national de l'énergie à Ottawa.

Il prévoit aussi qu'une partie du gaz naturel pourrait alimenter des entreprises de transport du gaz naturel pour la distribution au Saguenay-Lac-Saint-Jean et ailleurs au Québec.

Les milieux à l'étude

L'avis de projet de Gazoduq précise les zones qui devront faire l'objet d'études environnementales complètes d'ici la mise en service prévue à la fin de 2024.

Le corridor à l'étude comprend plusieurs eskers et moraines en Abitibi-Témiscamingue, des formations géologiques qui peuvent contenir de l'eau souterraine d'une grande qualité.

Gazoduq indique que le tracé traversera une série de plans d'eau où l'on retrouve une quinzaine d'espèces de poissons comme le bar rayé, l'esturgeon jaune, le doré, la ouananiche et l'omble de fontaine.

L'entreprise indique qu'elle déploiera des efforts considérables pour éviter les aires protégées inscrites aux Registres des aires protégées du Québec . Le document répertorie 16 réserves écologiques inscrites, mais aussi plus de 350 écosystèmes forestiers exceptionnels ou projets d'aires protégées qui ne sont pas inscrits au registre.

Relations avec les communautés

Gazoduq précise dans son avis de projet qu'elle a retenu les services d'experts-conseils autochtones spécialisés dans les relations avec les communautés pour favoriser la participation de ces groupes à toutes les phases du projet. Le projet concerne plus particulièrement les conseils de bande de Pikogan, Lac-Simon, Opitciwan, Wemotaci et Mashteuiatsh et de Wahgoshig en Ontario.

Au Québec, le corridor à l'étude pour la conduite de gaz touche 43 municipalités, dont 15 au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !