•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Windsor se dit satisfait de sa première rencontre avec Doug Ford

Trois hommes regardent la caméra devant quatre drapeaux de l'Ontario.
Le maire de Windsor Drew Dilkens a rencontré le premier ministre Doug Ford pour la première fois. Ici accompagné du ministre des Affaires municipales et du Logement, Steve Clark. Photo: Facebook/ Drew Dilkens

Le premier ministre Doug Ford a rencontré individuellement, lundi, plusieurs maires des municipalités de la province, y compris le maire de Windsor, Drew Dilkens. À sa sortie de Queen's Park, M. Dilkens s'est dit satisfait du déroulement de la courte réunion.

« Je dirais que c'était probablement une des meilleures rencontres avec un politicien depuis mon élection », a déclaré le maire de Windsor. Selon lui, M. Ford a fait preuve d’écoute et était au fait des enjeux importants de la région.

Mégahôpital

Le maire de Windsor a évoqué le projet de construction du mégahôpital, mais le premier ministre ne s’est pas formellement engagé à investir dans le centre de soins.

Nous n’avons pas parlé de l’échéancier, mais on comprend que nous sommes encore au début du processus de planification, a expliqué M. Dilkens, en précisant que M. Ford avait donné son appui au projet.

Le maire a également mentionné que le premier ministre était au courant des préoccupations de certains groupes s’opposant à la construction du mégahôpital.

Le spectre d'Oshawa

Le développement économique de la région et de la province a aussi occupé une bonne partie de la rencontre selon le maire de Windsor.

J’ai parlé du besoin de diversifier notre l’économie de Windsor, j’ai parlé d’Oshawa. (...) Je ne veux jamais que ma ville soit dans cette position particulière. (...) Ça serait dévastateur pour ma communauté, a ajouté le maire.

Par ailleurs, M. Dilkens a rappelé son engagement de diversifier l’économie de la région, qui repose sur l’industrie automobile, afin de contrer les effets d'une potentielle fermeture de l'usine Fiat Chrysler.

Les deux hommes n’ont pas abordé l’ouverture d’un potentiel site d’injections supervisées. Le Bureau de santé publique de Windsor-Essex a demandé l’appui de la province et de la municipalité à ce sujet en mai dernier.

Avec les informations d'Eve Caron

Windsor

Politique municipale