•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tesla pourrait-elle acheter l'usine de GM à Oshawa?

Un camion passe sous une enseigne.
L'usine d'assemblage de GM à Oshawa cessera ses activités en décembre 2019. Photo: La Presse canadienne / Eduardo Lima

Les usines de General Motors (GM) qui fermeront prochainement suscitent l'intérêt du président-directeur général de Tesla. Elon Musk a déclaré sur les ondes de CBS à l'émission 60 Minutes qu'il pourrait être intéressé à acheter une usine de son compétiteur si elle était mise en vente.

Un texte de Marie-Hélène Ratel

M. Musk n'a pas précisé s'il convoitait les installations de GM à Oshawa ou l'une des usines américaines touchées par le plan de restructuration de la compagnie.

Le PDG du constructueur de voitures électriques a par ailleurs évoqué la possibilité au conditionnel, sans toutefois cacher son intérêt.

C’est possible que nous soyons intéressés. Si [GM] ferme une usine, ou cesse de l’utiliser, nous pourrions prendre la relève.

Elon Musk, PDG de Tesla, en entrevue à l’émission 60 minutes
Elon Musk devant un logo de Tesla.Le président de Tesla, Elon Musk Photo : Reuters / Toru Hanai

Les propos de M. Musk démontrent un certain opportunisme dont sait faire preuve l’homme d’affaires, explique Yan Cimon, professeur de stratégie à la Faculté des sciences de l’administration à l’Université Laval de Québec.

Il croit qu’Elon Musk est plutôt en train de faire de la gestion de relations publiques, et qu’avant de passer de la parole aux actes, la compagnie devra étudier si un tel achat nuirait à sa compétitivité.

Étendre sa présence au Canada, en achetant par exemple l’usine d’Oshawa, pourrait être intéressant pour Tesla, ajoute M. Cimon, dans la mesure où Tesla est capable de bien la cadrer dans ses plans d’expansion.

General Motors a annoncé le mois dernier qu’elle cessera toute production de véhicules dès décembre 2019 à son usine d’Oshawa dans le cadre d’un plan de restructuration mondial.

L’identité de Tesla est très américaine. Peut-être que d’avoir une usine comme Oshawa pourrait lui permettre d’avoir l’air un peu plus internationale.

Yan Cimon, professeur à Université Laval

Le professeur de gestion et de droit à l'Université d'Ottawa Gilles LeVasseur affirme pour sa part qu’il s’agit d’une formidable occasion à saisir pour sauver l’usine d’Oshawa.

Il ajoute que la concrétisation d’un tel projet dépendrait toutefois de la création d’un partenariat entre Tesla et les gouvernements provincial et fédéral. Un prêt de quelque 500 millions de dollars serait nécessaire, croit-il, pour réaménager l’usine.

Quand vous avez une main-d’oeuvre spécialisée qui a la compétence des travailleurs d’Oshawa, ça donne l’espoir de faire quelque chose très rapidement. Il y a déjà une infrastructure en place.

Gilles LeVasseur, Université d’Ottawa

GM Canada spécifie qu'aucune décision n'a encore été prise quant au sort de l'usine d’Oshawa.

Nous travaillerons avec Unifor et les autres [parties prenantes] pour déterminer la suite des choses.

Jennifer Wright, directrice des communications, General Motors Canada

Le président du syndicat Unifor, Jerry Dias, a qualifié les propos d'Elon Musk d'intéressants, car Oshawa est l'endroit idéal pour construire une nouvelle usine, mais il maintient sa position sur l'importance de garder GM dans la ville ontarienne.

La seule solution pour General Motors à Oshawa est General Motors. GM est une compagnie rentable et il n'y a aucune raison pour cesser la production à Oshawa.

Jerry Dias, président, Unifor

En 2010, Tesla avait acheté une ancienne usine appartenant communément à GM et à Toyota en Californie.

Toronto

Industrie automobile