•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À un cheveu d'une médaille pour le judoka Félix-Olivier Bertrand au tournoi Excellence de Toulouse

 Félix-Olivier Bertrand est par dessus son adversaire lors d'un combat de judo
Le judoka Félix-Olivier Bertrand, lors d'une compétition à Gatineau, en 2017 Photo: Facebook / Félix-Olivier Bertrand
Radio-Canada

Le judoka Félix-Olivier Bertrand a vécu son baptême du feu des compétitions internationales au cours des derniers jours. L'adolescent de 14 ans a échappé de peu la médaille de bronze au tournoi Excellence de Toulouse, en France, dimanche.

Un texte de Jonathan Jobin

Le jeune homme n'avait jamais participé à une compétition en dehors du Canada et il considère que sa première expérience s'est bien déroulée. « Je trouve que ça s'est bien passé, surtout pour une première fois. J'ai perdu ma finale de bronze, mais je trouve que j'ai livré de très bons combats. J'étais vraiment à mon meilleur dimanche, ç’a bien été », mentionne l'athlète, qui est en France avec l'équipe du Québec.

Bertrand s'est incliné contre le Français Lucas Panda dans la catégorie des moins de 50 kg. « Les Français sont plus forts que les Canadiens en judo majoritairement. J'ai appris de ne jamais lâcher parce que je menais à la fin du combat, mais il a réussi à me renverser. C'est une belle leçon à apprendre », explique le garçon.

Les judokas du Québec participent à ce camp d'entraînement en France, en vue des Jeux du Canada qui vont se dérouler en février, à Red Deer, en Alberta.

Félix-Olivier Bertrand a pris une dose importante d'expérience lors des derniers jours. « On voulait qu'il participe à un maximum de combat et l'objectif a été atteint. Même s'il a fait une petite erreur en finale de bronze, je crois qu'il a bien fait. C'était une belle performance », raconte l'entraîneur Sergio Pessoa, qui souligne que Bertrand était encore le plus jeune dans sa catégorie.

Deux judokas s'apprêtent à s'exercer sur le tatamiFélix-Olivier Bertrand s'entraîne plus de 20 heures chaque semaine Photo : Radio-Canada

Le judoka pourra maintenant bâtir sur cette expérience. « Maintenant que le stress de la première compétition internationale est passé, il va ramener beaucoup de confiance. Il aura la confiance de ce résultat qu'il a fait à l'extérieur », ajoute l'entraîneur de l'équipe du Québec.

En plus de l'expérience de la compétition, Bertrand a aussi travaillé son sens de la débrouillardise lors d'un premier long voyage sans sa famille. « Il y a le décalage horaire et le stress. Je suis loin de la maison. Je dois aussi m'organiser pour la nourriture, parce qu'il n'y a rien de fourni. C'est beaucoup d'organisation et d'autonomie », termine le jeune compétiteur, qui devrait être favori pour remporter le titre national, en février.

Ottawa-Gatineau

Judo