•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les résidents d'Ottawa sont-ils prêts à ouvrir leur portefeuille pour la bibliothèque?

Une bibliothèque avec un plafond contemporain fait en bois.
Une campagne de financement à Calgary a permis d'amasser 47 millions de dollars pour sa nouvelle bibliothèque. Photo: Radio-Canada / Dave Rae
Radio-Canada

La Bibliothèque publique d'Ottawa espère recueillir de 10 à 15 millions de dollars au cours des prochaines années dans le cadre d'une importante campagne de financement, non pas pour payer les briques et le mortier, mais pour s'assurer que des choses intéressantes se passent à l'intérieur une fois qu'elle sera ouverte.

Mardi, le conseil d'administration de la bibliothèque étudiera un rapport d'une consultante qui indique que des résidents sont prêts à recueillir des fonds pour le réseau des bibliothèques publiques et décrit la façon de le faire.

L'idée d'une campagne de financement est d'abord venue en tant que moyen de compenser la dette que la Ville contracterait pour payer sa portion des 104 millions de dollars pour la nouvelle bibliothèque centrale de la rue Wellington, qui sera partagée avec Bibliothèque et Archives Canada.

Mais les donateurs veulent donner pour le fonctionnement de la bibliothèque, pas pour sa construction, a déclaré Anna Basile, directrice des communications et des services stratégiques qui a rédigé le rapport.

« C'est faisable »

L'argent, a dit Mme Basile, aiderait la bibliothèque à mettre en œuvre des programmes à la fine pointe de la technologie.

La vision initiale de la nouvelle bibliothèque comprend un laboratoire des médias et une cuisine de démonstration, mais l'argent pourrait aussi servir à financer des prestations d'auteurs et d'écrivains en résidence.

Cependant, 10 millions de dollars, c'est une somme importante pour une campagne de financement à Ottawa. La Galerie d'art d'Ottawa a utilisé cette approche avec les citoyens plus récemment lorsqu'elle a fixé, et atteint, ce qu'elle considérait comme un objectif raisonnable de 3,5 millions de dollars.

Malgré tout, Mme Basile pense que la bibliothèque peut atteindre sa cible.

Je crois vraiment que c'est faisable. Nous avons plus de cinq ans, c'est donc une bonne chose que nous ayons du temps avant que la bibliothèque n'ouvre officiellement ses portes, a précisé Basile.

L'expérience de Calgary

L'expérience de Calgary avec sa nouvelle bibliothèque centrale pourrait être prise en exemple.

Alors que la ville a payé la totalité des 235 millions de dollars pour la construction de sa nouvelle bibliothèque au-dessus d'une ligne de métro, une campagne de financement a permis d'amasser 47 millions de dollars supplémentaires.

Au cours des années qui ont précédé son ouverture à l'automne 2018, la liste des donateurs s'est allongée rapidement.

Un Calgarien sur 100, soit 18 000 personnes, a soutenu financièrement la bibliothèque, a déclaré Ellen Humphrey, présidente de la Calgary Public Library Foundation.

Bien que la Ville dispose d'une solide assise provenant des entreprises, Mme Humphrey croit que la majeure partie du financement provient de particuliers.

Je pense que c'est quelque chose de spécial dans les bibliothèques, a-t-elle dit.

La philanthropie autour des bibliothèques évolue

Les bibliothèques sont une génération derrière les hôpitaux, les collèges et les universités lorsqu'il s'agit de philanthropie, a dit Mme Humphrey, mais elle croit que cela est en train de changer.

L'argent recueilli par une fondation relié à une bibliothèque peut être utilisé par les administrateurs pour les choses qu'ils jugent les plus importantes, comme la création d'espaces animés pour les enfants qui peuvent inclure des éléments comme des structures d'escalade et des laboratoires multimédias pour les adolescents.

S'il y a un âge où les bibliothèques ne sont pas cool, c'est quand on est adolescent. Mais notre nouvelle bibliothèque se remplit à la fin des classes après 15 h, a ajouté Mme Humphrey.

Mme Basile a dit qu'elle espérait susciter le même enthousiasme à Ottawa.

La nouvelle bibliothèque située au 557, rue Wellington, près des plaines LeBreton, devrait ouvrir ses portes en 2024.

Avec les informations de Kate Porter

Ottawa-Gatineau

Finances publiques