•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dis-moi quel est ton marché de Noël, je te dirai qui tu es

Deux femmes en robes festives se tiennent par l'épaule devant une pile de bandes dessinées et de livres de littérature fantastique.
Le marché de Noël « geek » s'est déroulé à Winnipeg le 12 décembre. Photo: Radio-Canada / Gavin Boutroy
Radio-Canada

Les marchés de Noël prolifèrent à Winnipeg et ils visent des clientèles de plus en plus spécifiques. Ce week-end a vu, à lui seul, un marché 100 % végétalien et un autre, 100 % « geek ».

Un texte de Gavin Boutroy

Des baguettes magiques, des bijoux inspirés de la série Doctor Who, des chandelles décorées aux couleurs de Star Wars, voilà seulement quelques exemples de cadeaux potentiels pour le « geek » de votre vie que vous trouviez dans l'un des marchés de Noël hyperspécialisés de la capitale manitobaine cette fin de semaine.

Ces objets étaient en vente dimanche au marché de Noël « geek » du centre-ville de Winnipeg. La marchandise était fabriquée et conçue par des artisans locaux.

« On sait qu’on peut trouver quelque chose juste pour nous, si je veux acheter quelque chose de "geek", des fois, c’est difficile de le trouver. Mais ici, c’est juste pour nous. On sait ce qu’on va trouver », lance Jennifer Gillis, une cliente du marché et l’assistante de l’une des artisanes.

Les femmes « geek » font équipe

Il y a une autre dimension au marché « geek » de Winnipeg, toutes les artisanes ont en commun d’être des femmes. Elles se sont rencontrées grâce à un groupe Facebook créé pour que les femmes « geek » puissent se recommander entre elles des bandes dessinées.

Le monde des boutiques de bande dessinée était, selon l’organisatrice Hope Nicholson, intimidant pour les femmes, puisqu’il était totalement dominé par les hommes.

Elles se sont rendu compte qu’elles étaient presque toutes des artistes, des écrivaines ou des artisanes. C’est ainsi que le marché de Noël « geek » a vu le jour il y a deux ans.

Une autre cliente, Emily Hajer, ajoute qu’acheter local permet de soutenir les artisans du coin.

« Je suis une "geek" autoproclamée, et une amoureuse de l’art local. Il n’y a pas de meilleur endroit pour acheter mes cadeaux de Noël pour les autres, et probablement pour moi-même. Ces gens [se sont] donnés corps et âme pour être créatifs », affirme-t-elle.

Les végétaliens ne sont pas en reste

Pour Rebekah Hatherly, l'organisatrice du marché de Noël végétalien de Winnipeg qui s'est déroulé la veille, les gens sont de plus en plus conscients de ce qu'ils consomment.

« Je pense que le monde change et les personnes sont plus informés sur comment les produits sont faits, c’est très important qu’ils soient équitables et sans souffrance des animaux », déclare la végétalienne.

Ainsi, lors du marché qui s’est déroulé dans un centre communautaire du quartier de Wolseley, les bonnets et les mitaines tricotés à la main sont en coton. La laine, comme le cuir, est disqualifiée d'office, puisqu'elle vient d'un animal.

Manitoba

Consommation