•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CSF financera de nouveau le concours Crescendo et la Ligue d’improvisation

Des gens discutent autour d'une table en forme de U avec, en arrière-plan, une présentation à l'écran.
Le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique en réunion publique à Richmond. Photo: Radio-Canada / Timothé Matte-Bergeron

La présidente du conseil d'administration du Conseil scolaire francophone (CSF) de la Colombie-Britannique, Marie-Pierre Lavoie, a annoncé samedi le retour du financement pour la Ligue d'improvisation franco-colombienne et le concours d'arts de la scène Crescendo.

L’annonce a été faite en marge de la réunion publique du conseil d’administration du CSF à Richmond, en banlieue de Vancouver.

Les deux activités artistiques organisées par le Conseil jeunesse francophone se partageront un financement de 65 000 $ puisé à même les surplus d’opérations du CSF.

Des critiques entendues

Depuis l’annonce initiale de la suspension du financement de ces deux projets et de la fin du relais cycliste de la Grande traversée en octobre, les réactions avaient fusé.

Questionnée sur les raisons qui ont motivé la réinjection de fonds dans la ligue d’improvisation et le concours Crescendo, Marie-Pierre Lavoie a soutenu que le conseil d’administration a reçu de nombreuses lettres d’élèves, de parents et de sympathisants des deux initiatives.

Dans un communiqué publié par le CSF, le président du Conseil jeunesse francophone, Yann Lacoste, se dit « ravi de la décision et de l’écoute » du conseil d’administration qui a conduit au rétablissement du financement.

Des élèves heureux

Pour les élèves rencontrés lors de la réunion publique de samedi, la suspension des deux activités culturelles avait suscité de nombreuses réactions à leur école.

Geneviève Poitras, une élève de 10e année a participé au concours Crescendo par le passé. Elle souligne que l’enjeu a récemment fait l’objet de discussions à l’École André-Piolat, de North Vancouver.

Selon elle, les élèves sont « vraiment contents » de pouvoir montrer de nouveau leurs talents sur scène. Elle se dit également excitée du retour du concours.

Pour elle, le concours est une occasion de s'exprimer en français à l'extérieur du contexte purement scolaire. Le fait de s'exprimer « avec d'autres jeunes qui parlent aussi en français est vraiment une expérience incroyable », d'où leur joie de voir renaître cette occasion.

Incertitude autour de la Grande traversée

En entrevue, la présidente du conseil d’administration du CSF, Marie-Pierre Lavoie, a confirmé que l’avenir de la Grande traversée est à l’étude et qu'elle espère une décision d’ici Noël.

Rencontrer le ministre

Le conseil d’administration nouvellement élu du CSF a profité de cette réunion pour demander une rencontre « le plus tôt possible » avec le ministre provincial de l’Éducation, Robert Fleming, et son entourage.

Dans une lettre qu’elle compte faire parvenir au ministre, Marie-Pierre Lavoie souligne la situation « unique » du CSF quant au financement, au recrutement et au maintien de son parc immobilier.

Le conseil d’administration souligne le « manque de flexibilité » de la formule d’attribution des budgets. Tout en indiquant avoir demandé une révision de la formule en avril 2018, le conseil soutient n’avoir entendu parler d’aucun ajustement.

En ce qui a trait au recrutement, le conseil note le défi que représentent l’embauche et la rétention d’enseignants et d’employés maîtrisant chacun le français et l’anglais, de même que la compétition qui oppose souvent le CSF aux programmes d’immersion du secteur anglophone.

Le conseil souligne enfin le besoin criant de locaux adéquats auquel il fait face.

Au-delà des écoles exigées par le jugement de la Cour suprême de la Colombie-Britannique, le CSF note les besoins grandissants dans d’autres secteurs de la province, de même que la nécessaire mise aux normes sismiques de plusieurs bâtiments.

Avec les informations de Timothé Matte-Bergeron

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation